Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Lettre d’une citoyenne au brillant Thierno BOCOUM


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Octobre 2017 || 173 partages || 0 commentaires

Lettre d’une citoyenne au brillant Thierno BOCOUM
Mon cher Thierno BOCOUM,

J’ai lu et relu la lettre que vous m’avez adressée en tant que citoyenne sénégalaise. Et je dois vous dire que c’est la première fois que je lise une lettre et qu’une telle émotion m’envahisse. Sans gêne, je dois vous avouer que j’ai pleuré. J’ai pleuré non parce que j’ai été surprise par votre démission comme beaucoup de Sénégalais, mais parce que j’ai deviné au fort intérieur de moi, que vous avez vécu des choses que votre éducation et votre décence ne vous permet pas de dire. Et pour cela, vous avez mon affection.

 

Avec votre départ, Idrissa SECK et le Rewmi ont perdu un de leurs meilleurs éléments, car vous forgez le respect. Je suis certes loin du monde de la politique, mais je suis l’actualité politique du pays. Et de tous les hommes politiques que je connais, vous êtes le seul qui m’impressionnait. Oui, je suis impressionnée par votre détermination, votre engagement et votre hargne à défendre les Sénégalais. Je retiens e vous quelqu’un qui refuse la compromission.

 

Quelqu’un de compétent, d’appliquer et rigoureux, si on en croit par le travail que vous avez quand vous étiez président de la Commission comptabilité de l’Assemblée nationale. C’est pourquoi vous symbolisez à mes yeux, la jeunesse debout qui refuse de courber l’échine.

 

Si comme dit l’adage, une hirondelle ne fait pas le printemps, mais à vous incarniez à vous seul, seul M. Bocoum, ce que nous le bas peuple, attendons d’un député. C’est pourquoi j’ai été choquée et déçue par votre non-investiture par votre mentor Idrissa Seck lors des dernières élections législatives. J’ai aussi été séduite par votre réaction suite à cet épisode. Quand j’ai appris que vous avez démissionné de Rewmi, je me suis dite que vous allez comme les autres politiciens, rejoindre la mouvance présidentielle. Mais après lecture de la lettre que vous m’avez adressée en tant que Sénégalaise, je suis rassurée et vous admire encore plus, avec l’espoir que vous incarnerez une opposition forte à Macky Sall.

 

En effet, l’opposition a trop laissé faire Macky Sall et son régime. Il a emprisonné tout le monde, et personne ne s’en est indigné. Il a vilipendé nos ressources naturelles, et peu d’entre nous on  élevé la voix. Sa famille a caporalisé la vie économique et politique du pays, et personne ne dit rien. Il est en train de diviser le Sénégal en jouant sur la fibre ethnique, et personne ne trouve rien à dire. Bref, il y a trop de choses à dire et à redire sur ce régime d’incultes et d’antipatriotes.

 

Mon cher M. Bocoum,

 

Je suis rassurée quand que je vous ai entendue parler d’alternance générationnelle, et de mobiliser toutes les forces vives au-delà des idéologies. Oui, vous avez raison et vous êtes sur la bonne voie, car tous les fils et filles du Sénégal doivent être mobilisés et associés au processus développement de notre pays. Or, ce qui se passe aujourd’hui avec le régime de Macky Sall, est contraire aux principes que vous avez énoncé.

  1. Bocoum, j’ai foi en vous, j’ai confiance en vous. Je ne doute pas de votre compétence. Je ne doute pas de votre aptitude à diriger le Sénégal. Je ne doute pas de votre amour pour notre pays. Et même si je ne vous connais pas, j’ai l’intime conviction que c’est par amour pour le pays que vous avez décidé de quitter le Rewmi pour prendre votre destin politique en main, en vu de servir le Sénégal à la fonction la plus élevée, et la plus noble.

 

Je vous voudrai pour finir, vous dire que ma prochaine correspondance se fera le jour où vous déclarerez votre candidature à la présidence de la République.

 

D’ici là, je vous souhaite beaucoup de courage et de succès dans vos entreprises.

Affectueusement,

 

Mame Diarra DIOP


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >