Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Loi sur le parrainage : L’applicabilité risque de compromette la présidentielle


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 7 Mai 2018 || 501 partages || 0 commentaires

Il vaut mieux prévenir que de guérir, a-t-on coutume de dire. Et le coté sombre de la loi sur le parrainage continue de tarauder la conscience des sénégalais épris de démocratie. Autrement dit, il serait plus judicieux à Macky et à son pouvoir de clarifier très tôt les modalités d’application de cette loi. Car, non seulement le temps presse pour tout le landerneau politique national, mais aussi et surtout, l’opposition et les sénégalais qui ne sont pas du goût de cette loi, risquent de mettre à profit son mode d’applicabilité incommodante congénitale au vote de la loi pour rendre le pays invivable. Il est vrai que le Président Macky a usé de sa « majorité mécanique » pour faire passer à l’hémicycle  le  projet de loi à l’origine de cette loi, mais cela ne le dédouane pas pour autant de l’absence de pondération qui aura entaché ce coup de force institutionnel. En politique dit-on souvent, c’est la « légitimité » qui commande la «  légalité » et dans ce cas d’espèce, non seulement c’est le contraire qui a été de mise, mais aussi, les sénégalais n’ont guère été associés. Ils ont été mis devant le fait accompli. S’y ajoute l’émergence d’une nouvelle conscience citoyenne incarnée par de jeunes leaders qui ont de la « classe » aux yeux des sénégalais. Des leaders qui sont prêts à relever les défis d’un Sénégal debout et à inverser la tendance des deux alternances politiques qui n’ont apparemment pas servi de paradigmes dans la gestion qualitative du Sénégal. Pour toutes ses raisons, le pouvoir à mis en bandoulière le parrainage pour se prémunir de toute éventualité. Ce dont personne ne doute aujourd’hui, c’est que plus on s’approche de la présidentielle, moins les sénégalais sont convaincus de la justesse de cette loi. En effet dans ce jeu politique tout aussi stratégique, il n’est pas évident que le pouvoir de la force puisse toujours  s’imposer  en force. Car tout ce qui est excessif devient à la limite dérisoire. Et il y a des candidatures qu’il serait suicidaire d’écarter, au nom de cette loi sur le parrainage.

 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >