Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

M.Lamine Diallo : « Le ministre de la Justice est dangereux comme le parrainage »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 11 Avril 2018 || 61 partages || 0 commentaires

 

Après le ministère de l’intérieur, Aly Ngouye Ndiaye suspecté d’être  partisan  pour l’organisation des élections, c’est au tour du ministre de la Justice, Ismaila  Madior Fall d’être dans le collimateur de l’opposition. Pour Mamadou lamine Diallo, leader de Tekki, Ismaila Madior Fall est un homme dangereux comme le parrainage, rapporte WalfQuotidien.

Suspectant le ministre de la Justice d’être l’instigateur de l’introduction du parrainage, l’opposition demande purement et simplement son départ du gouvernement, à l’instar d’Aly Ngouye Ndiaye, ministre de l’intérieur. Ainsi dans sa question économique hebdomadaire, le leader du mouvement Tekki rappelle que Macky Sall  a confié à Ismaila Madior Fall, l’Itie en même temps que le poste de ministre conseiller chargé des questions juridiques en quittant la Cnri de Amadou Makhtar Mbow. Et d’après lui, cette situation lui a permis de s’imprégner des dossiers concernant l’avenir des ressources minérales du pays et sans doute conseiller le DSK du pétrole sur les contrats de partage de production signés par le Président Macky Sall. (…).Pour Mamadou Lamine Diallo, le ministre de la Justice fait dans la finesse et la ruse avec sa théorie des réformes « consolidantes » qui soutiennent un présidentialisme obscur. Selon lui, on peut noter trois formules dont l’objectif est d’asseoir la monarchie de la dynastie Faye Sall ».Pour corroborer sa thèse, il indique  que l’article 92 de la Constitution de mars 2016 modifiée, stipule que le Président de la République peut saisir le Conseil constitutionnel sur toute matière et les décisions du Conseil constitutionnel sont sans voie de recours et s’imposent à tous. Le leader de Tekki précise que cette disposition a été utilisée pour imposer le vote sans les cartes nationales d’identité lors des législatives de 2017. Egalement, il avance que la deuxième réforme introduite par le ministre de la Justice consiste en l’élimination des dispositions transitoires de la Constitution votée en 2016 permettant au Président Macky Sall de briguer plus de deux mandats à la tête de la République. A son avis, l’introduction du parrainage procède de la liquidation systématique des partis politiques et à l’instauration de la « République » des faux indépendants pour asseoir l’hégémonie des prédateurs de la République .C’est à la lumière de toutes ces thèses que le leader de Tekki a déclaré que le ministre chargé de la Justice est un homme dangereux comme le parrainage. Il doit démissionner, assène-t-il. (…).


DakarFlash3



Nouveau commentaire :