Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Macky Sall – Cheikh Oumar Hann: Les secrets d’une longue entente


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 11 Février 2020 || 628 partages || 0 commentaires

Macky Sall – Cheikh Oumar Hann: Les secrets d’une longue entente
Entre le président de la République et le ministre de l’Enseignement supérieur, qu’il défend en tout lieu, malgré les fortes accusations de prédation de deniers publics, il y a une forte relation qui déborde du lit politique C’était pas la Saint-Sylvestre, mais une Saint-Macky. Pour la dernière soirée de l’an 2019, le Sénégal n’avait d’yeux que lui. Le Président aimante tous les regards, magnétise toutes les attentions. Juché sur son statut de chef…d’Etat, au cœur du Palais présidentiel, il débriefe les dits et les non-dits de son allocution de fin d’année, questionné par un parterre de journalistes triés sur le volet. Entre sourire millimétré, verbe calibré et omission volontaire, Macky Sall mène un show sur mesure, quand surgit une question sur la «promotion» de Cheikh Oumar Hann, passé du strapontin de Directeur décrié du Coud au rang de ministre révéré de l’Enseignement supérieur, malgré le rapport à charge de l’Ofnac sur sa gestion du Centre des œuvres universitaires de Dakar. Visage subitement crispé, verbe raidi, le Président bredouille une réponse teintée de colère froide : «Le cas de Cheikh Oumar Hann, quand il était au Coud, je l’ai appris à (travers) la presse. Parce que l’Ofnac transmet son rapport au procureur (de la République), ce qui signifie qu’il est indépendant. (…) Ce n’est pas le rôle de l’Ofnac de parler des subventions et autres. Il gère les questions de corruption. (…) Ce n’est pas parce que quelqu’un est cité dans un rapport qu’il est forcément coupable. Parce que, comme nous le savons tous, il y a un principe contradictoire consistant à recueillir la version de la personne incriminée.» Et ce ne fut pas le cas, selon celui qui s’est posé ce soir-là comme l’avocat-défenseur d’une des figures les plus clivantes de sa majorité. En sous-texte, le message présidentiel semblait bluffant de limpidité : «Touche pas à mon Cheikh Oumar Hann !» Une posture incomprise par beaucoup de suiveurs de la République et qui interroge sur la nature foncière de la connexion affective et politique entre Macky Sall et l’un de ses ministres les plus controversés. Un rapport quelque peu singulier entre Sall et Hann qui (entre)mêle l’histoire, la famille, la politique et la religion.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :