Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Malgré le Covid-19, la Minusca reste mobilisée aux côtés du peuple centrafricain


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 23 Avril 2020 || 292 partages || 0 commentaires

Protection des populations civiles, acheminement de l’aide humanitaire, soutien à la mise en œuvre de l’accord de paix du 6 février 2019… En pleine crise sanitaire, la Minusca poursuit ses missions. Et veille notamment à l’organisation d’élections générales transparentes et pacifiques, assure Mankeur Ndiaye, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en Centrafrique.
 
L’année 2020 sera une étape charnière pour la Centrafrique, ne serait-ce que parce que des élections générales doivent avoir lieu en fin d’année. La Minusca, conformément au mandat qui lui a été confié par le Conseil de sécurité de l’ONU, s’est engagée aux côtés du gouvernement dans la préparation de ces scrutins.
 
Aussi ai-je entamé un dialogue constructif avec les autorités et les principaux acteurs politiques de ce pays pour que le processus électoral soit transparent, inclusif et pacifique.
 
La Minusca va également continuer à mobiliser les partenaires de la Centrafrique pour que les délais constitutionnels soient respectés.
 
Cela étant, la pandémie du Covid-19 s’est invitée dans l’agenda, s’ajoutant aux nombreux défis à relever, à commencer par l’arrêt des violences et des exactions sur les populations civiles ayant créé des milliers de déplacés et de réfugiés. En coordination avec le siège de l’ONU, à New York, la Minusca a donc dû réajuster son plan de contingence afin de s’adapter à ce contexte de crise sanitaire, tout en poursuivant l’exécution de son mandat.
 
Nous avons pris toutes les mesures pour garantir la continuité des missions qui nous ont été confiées : la protection des populations civiles, l’acheminement de l’aide humanitaire, le soutien à la mise en œuvre de l’accord de paix signé par le gouvernement et quatorze groupes armés le 6 février 2019.
 
Endiguer la propagation du virus
Nous avons ainsi décidé de rationaliser notre présence à Bangui et dans les préfectures en essayant de libérer, autant que faire se peut, une partie du personnel, en recourant au télétravail et en suspendant momentanément la rotation des contingents militaires et des unités de police pour endiguer les risques de propagation du coronavirus. Il convient de rappeler que la Minusca compte plus de 11 000 militaires et quelque 2 000 policiers.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :