Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Maroc : à la barre, le leader du mouvement "Hirak" dénonce un "procès politique"


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 10 Avril 2018 || 49 partages || 0 commentaires

Le leader du mouvement de protestation qui a agité l’an dernier la ville marocaine d’Al-Hoceïma, Nasser Zefzafi, a fustigé lundi un “procès politique par excellence” lors de sa première audience publique, et rejeté toute intention séparatiste.  

Nasser Zefzafi, 39 ans, est emprisonné depuis mai dernier après avoir interrompu le prêche d’un imam hostile au mouvement social du Hirak, qui secouait alors une partie du nord du pays.

Il est l’un des derniers des 54 militants ou sympathisants du mouvement aux revendications sociales, appelés à la barre pour un procès-fleuve ouvert mi-septembre devant la chambre criminelle près la Cour d’appel de Casablanca.

Je salue aussi les médias libres et les familles des détenus politiques qui viennent de loin consoler leurs proches

Poursuivi notamment pour “atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat”, M. Zefzafi risque en théorie la peine capitale. 

Mâchoire carrée et cheveux ras, cet ex-videur et gérant d’une boutique de téléphonie mobile qui a mis la clé sous la porte, a d’emblée “rendu hommage” à son comité de défense pour sa “persévérance à montrer la vérité malgré les pressions”. 

“Je salue aussi les médias libres et les familles des détenus politiques qui viennent de loin consoler leurs proches” incarcérés à Casablanca, a lancé le leader du Hirak devant une salle quasi-comble.

D’une voix déterminée, le meneur de la contestation est longuement revenu sur l’histoire du Rif, région historiquement frondeuse et géographiquement enclavée du Maroc, essentielle selon lui pour comprendre le Hirak. 

“Vous évoquez des revendications sociales et politiques. Devant la police judiciaire, vous aviez dit coordonner avec certaines parties séparatistes à l‘étranger”, l’a questionné le juge.

 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >