Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mbaye Diagne après avoir raté un pénalty tiré au forcing : « J’ai fait une grosse erreur! »


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 7 Novembre 2019 || 99 partages || 1 commentaires

Le penalty raté, hier par l'international sénégalais Mbaye Diagne, en ligue des Champions contre le PSG fait grand bruit en Belgique. En effet, alors qu’il devait être tiré par le spécialiste de l’exercice Hans Vanaken, c'est l'attaquant Brugeois, Diagne qui s'en chargera sans être désigné. Ayant lui-même obtenu le penalty a la 75e minute, l'ancien meilleur buteur de la Superlig (Turquie), fera fi des interpellations de ses partenaires et même du coach Phillipe Clément. Décidant de se faire justice à tout prix. 

La suite est désastreuse puisque le sénégalais visiblement loin d'être dans une grande confiance a raté sa frappe capté par Keylor Navas. Une gros échec qui condamnait encore plus son équipe qui perdra ce match sur un petit but d'écart (1-0) au Parc des princes. 

Après sa grosse erreur, le coéquipier de Krepin Diatta, s'est confondu en excuses via son compte Instagram : « J’avais absolument tort. Je voulais seulement aider l’équipe, mais j’ai fait une grosse erreur. C’est pourquoi je tiens tout d’abord à présenter mes excuses auprès de l’entraîneur, du capitaine, de tous mes autres coéquipiers et bien sûr aussi auprès de tous les supporters. Je ferai tout pour vous rendre ce que vous méritez. Je suis désolé, famille du Club de Bruges », s'excusera t'il à la fin du match. 

7sur7

DakarFlash3




1.Posté par LOVEMASSAGE le 07/11/2019 18:34
Appelez au 771207490 - 771207194
Bonjour pour votre satisfaction en détente et en relaxation,n'hésitez pas a venir visiter le cabinet de massage DETENTE ET RELAXAtion. moments de douce relaxation au nouveau cabinet chic luxueux somptueux calme et très discret. L'endroit se trouve dans un environnement sain et propice a votre bonheur.AVEC DES PRIX ABORDABLE

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Novembre 2019 - 13:55 L’OL plus prospère que jamais