Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mbour : Daouda Cissé écroué pour vol de montres et de batteries de téléphones


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 20 Octobre 2017 || 57 partages || 0 commentaires

Mbour : Daouda Cissé écroué pour vol de montres et de batteries de téléphones
Daouda Cissé, âgé de 27 ans, va devoir méditer sur son sort durant son séjour carcéral pendant 6 mois avant de récidiver. Hier, la justice ne lui a pas offert une opportunité pour se disculper des délits de vol dont il est poursuivi. Ainsi, il a été condamné à 2 ans de prison dont 6 mois ferme, peine assortie d'une amende de 50 mille FCFA, nous renseigne le journal l'As. 

En effet, les faits remontent à la nuit du 26 au 27 août dernier. Ce jour-là, raconte l'un des vigiles, Bara Samb, ils ont aperçu le jeune homme sortir d'une cantine commerciale vers 2 h du matin. L'un des vigiles soupçonnant le jeune homme qui pressait le pas après avoir commis son forfait, demande à son collègue de vérifier si le visiteur noctambule n'a pas remporté quelque chose avec lui. 

C'est ainsi que l'un des gardiens du marché court vérifier l'endroit d'où venait de sortir Daouda Cissé. Sur les lieux, il constate le vol. Daouda avait enlevé les tiroirs qui étaient dans les vitrines avant de dérober les batteries de téléphone portable, les casques de téléphone et les montres qu'il avait aussitôt déversés dans un seau qui est dans la cantine. 

Pour dissimuler son butin , afin d'échapper à la vigilance des gardiens du marché centrale de Mbour, le malfrat met le seau dans un sac de riz vide. Ne sachant pas que les gardiens à cette heure étaient regroupés pour dîner ensemble dans un coin, le voleur a emprunté la ruelle qui mène vers eux. Après les avoir dépassés et ne doutant pas que le coup allait foirer, Daouda fait un crochet et emprunte l'avenue de la préfecture. 

Ce jour n'étant pas un jour béni pour lui, les vigiles l'ont poursuivi jusqu'à hauteur de la "Pharmacie Le soleil" où il espérait trouver un taxi pour disparaître comme un fantôme dans la nuit. Là, les 4 vigiles vont mettre le grappin sur le visiteur indésirable, qui portait en bandoulière le sac contenant le matériel volé. Sur place, il demande la clémence des gardiens sous prétexte qu'il a été marabouté pour commettre le vol. Mais les vigiles qui n'ont voulu rien comprendre, l'ont conduit au commissariat de police central. 

Dans le procès-verbal, il a tenté de donner une autre version. Devant les enquêteurs, il soutient qu'il revenait de la mer lorsqu'il a entendu des gens crier au voleur. Ne se doutant de rien, il a continué tranquillement son chemin avant que des personnes ne surgissent et l'empoignent en l'accusant d'avoir commis un vol. Et pour ce qui est de la provenance des montres, des batteries de portables ainsi que les casques qu'il détenait par devers lui, le jeune malfaiteur a été incapable de fournir une explication convaincante. 

Devant la barre, Daouda Cissé donne une autre version. A l'en croire, il revenait de la maison d'un ami vers 23 h lorsque des gens l'ont accusé à tort et l'ont conduit au commissariat. Face à une telle incohérence, le procureur a demandé la peine maximale. mais du fait que le sieur Cissé est un délinquant primaire, le juge statuant sur le délit de vol durant la nuit l'a condamné à une peine de 2 ans dont 6 mois ferme avec une amende de 50 mille FCFA.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >