Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mbour: Jeune tué par le kankourang – les avocats des présumés agresseurs accusent le centre de santé…


Après avoir sauvagement tabassé à mort un adolescent de 17 ans, la famille de la victime avait introduit une plainte. Le défunt avait rendu l’âme dans un centre de soins privé à Mbour. Les limiers avaient procédé à l’arrestation de deux individus. Les conseils de ces derniers et la collectivité « Manding » ont fait face à la presse. Ils jugent injuste l’arrestation de leurs clients, et considèrent que les responsabilités se trouvent ailleurs.

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 8 Octobre 2017 || 130 partages || 0 commentaires

 

« Ils faisait 10h passées. Je suis sorti pour voir ce qui se passe, j’ai vu une grosse foule qui m’a intimé l’ordre de rentrer. J’ai refusé. Ils ont assailli le local, m’ont brutalisé pendant que d’autres ont fracassé les vitres et jeté des pierres dans la clinique. Certains sont entrés dans mon bureau pour s’emparer de la recette de circoncision et de consultation qui s’élève à 630 mille francs Cfa. Ce sont des gens qui croient que la ville est à eux. J’ai vu Pa Cissé, je l’ai reconnu. Il était dans la foule. C’est un récidiviste, qui a été élargi de prison il y a seulement quelques jours« , témoignait El Hadji Gningue Samb, le propriétaire de centre de soins privé.
 

Mamadou Top Thiombane il s’appelait. C’était le jeune qui avait été agressé par le « Kankourang » et ses accompagnateurs. Suite à la plainte déposée par la famille de la victime, la justice a été saisie, occasionnant l’arrestation des deux (2) présumés agresseurs.
 

La collectivité « Manding » regrette cet incident: « Nous regrettons profondément cet incident. Nous présentons toutes nos excuses aux autorités étatiques, aux populations de Mbour et présentons nos sincères condoléances à la famille du défunt« . Deux membres de cette collectivité séjournent à la prison de Thiès. Cependant, les conseils de ces derniers dénoncent une arrestation arbitraire.  « Ces arrestations sont injustes. La méthode avec laquelle ça a été faite est complémentent dépassée« , regrettent-ils.
 

Sur ce, ils demandent aux enquêteurs d’orienter leurs investigations vers l’hôpital où la victime a perdu la vie. Me Abdou Dialy Kane de confier sur la Rfm: « On l’a d’abord blessé. On l’a acheminé à l’hôpital où il a trouvé la mort. La Justice doit enquêter sur ça car, il arrive qu’il surviennent des erreurs médicales qui peuvent être très fatales« . Ils n’excluent pas de déposer une demande de liberté provisoire afin de permettre à leur client de recouvrer la liberté.


Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Février 2020 - 12:11 Le bébé enlevé à Niakhar retrouvé mort à Fatick