Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mbour – Vol suivi de v*ol : Indignation et confusion après la peine de 5 ans ferme contre Gabriel Ndiaye


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 11 Octobre 2019 || 149 partages || 0 commentaires

Mbour – Vol suivi de v*ol : Indignation et confusion après la peine de 5 ans ferme contre Gabriel Ndiaye
 
Cinq ans ferme, contre Gabriel Ndiaye. Dès l’annonce de ce verdict, les parents et amis de l’accusé ont secoué la salle du tribunal de grande instance de Mbour. Ils ont installé un grand désordre dans la salle. Des coups de poings, des empoignades, des cris et ins*ltes fusaient de partout. Des prières ma*dites ont été proférées à l’endroit du tribunal. La petite sœur et un ami de l’accusé ont été arrêtés et mis dans le box des accusés.
Pendant une trentaine de minutes, l’audience a été interrompue par des cris et des pleurs. L’affaire est complexe et a été jugée, vendredi dernier, au tribunal de Grande instance de Mbour. S ’agit-il de vol suivi de vi*l ou de cabale ? En tout cas, Gabriel Ndiaye, 24 ans, est accusé de s’être introduit le 08 septembre dernier à deux (2) heures du matin, chez Oumou Bandel Ba. La maîtresse de maison était absente des lieux.
 
Et le prévenu aurait profité de son absence pour s’introduire dans sa maison pour voler ses bijoux et violer sa bonne, Diatou Séne, âgée de 19 ans.  » Je vis en face de la Dscos, donc je me suis dit qu’il y avait de la sécurité dans notre quartier. C’est la raison pour laquelle, je suis partie à Thiés en laissant ma bonne et quatre vacanciers à la maison « , avait témoigné Oumy Bandel Ba. Devant la barre, Gabriel Ndiaye avait réfuté les faits à lui reprochés.  » J’étais au restaurant Arc en ciel, puis je suis allé en boîte. Je joue au football devant la maison de cette dame. Mais, je ne suis jamais entré dans sa maison  », s’était-il défendu.
 
 Son ami Abdou Aziz Gueye abonde dans le même sens puisqu’il dit que le soir des faits, ils étaient ensemble.  » Je partage avec lui la même chambre. Cette nuit là, nous nous sommes rendus au restaurant Arc en ciel. Après avoir dîné, nous sommes allés en boîte. De 23 heures à 16 heures au lendemain, on était ensemble  », raconte Abdou Aziz Gueye. Tous les autres témoins qui se sont succédés à la barre ont raconté que G. Ndiaye était avec eux, soit au restaurant ou en boîte de nuit, jusqu’à quatre heures du matin.
 
 Même sa petite amie, Dieynaba Dieng a déclaré que son petit ami l’avait appelée à partir de 1 heure du matin, jusqu’à 3 heures. Et en ce moment là, Gabriel Ndiaye était dans la boîte où elle travaille. Mais Diatou Séne prétend le contraire et assure mordicus que c’est Gabriel Ndiaye qui s’était introduit dans la maison et l’avait v*olée au soir du 08 septembre dernier.  » Je me suis réveillée à 2 heures de la nuit. Je l’ai aperçu et j’ai voulu prendre la fuite, mais il m’a rattrapée. Il a mis ma serviette à même le sol et il a entretenu des rapports sexuels avec moi. Ils étaient cinq.
 
Les quatre autres portaient des cagoules sauf lui  », déclare Diatou Séne. Amadou Ba, un vacancier de 13 ans, qui se trouvait lui aussi dans la maison témoigne que c’est Gabriel Ndiaye qui s’était introduit ce soir là chez sa tante.  » Il portait une cagoule et il l’a enlevée pour chercher l’argent dans l’armoire. Je le reconnais parce qu’il joue au foot devant la maison de ma tante  », raconte Amadou Ba. Me Kane a fait une plaidoirie froide en voulant inculper les témoins comme étant les acolytes de G. Ndiaye.  » La matérialité des faits est incontestable. On ne peut pas douter que c’est G. Ndiaye qui a commis ces faits.
 
Qu’est-ce qui dit qu’il n’était pas de mèche avec les témoins  » ? assure Me Kane. Avant de réclamer des dommages et intérêts de 5 millions. Et pour Diatou Séne qui a subi le viol, la somme de 10 millions. Le procureur pour sa part a insisté sur la sincérité de la déclaration de Amadou Ba. Toutefois, l’avocat de Gabriel Ndiaye, Me Faye a soulevé beaucoup de contradictions et un manque de cohérence dans les témoignages de Amadou Ba et Diatou Séne.  » Les parties ont installé le doute en se contredisant. L’enquête est insuffisante. Où sont ses complices.
 
 Il ne peut pas commettre ce forfait et que le lendemain, qu’il se rende au terrain qui se trouve devant la maison de sa victime  », a défendu Me Faye. L’avocat a demandé le renvoi des poursuites à l’endroit de son client ne serait-ce qu’au bénéfice du doute. Car, en la croire, il existe des doutes dans cette affaire. Parce qu’il ne peut pas concevoir que les acolytes de Gabriel puissent porter des cagoules et que son client soit le seul qui n’en porte pas. Malgré les témoignages et les incohérences soulevées par l’avocat de Gabriel Ndiaye dans les déclarations de la victime et du vacancier, le tribunal a condamné le prévenu à une peine de cinq ans. Il devra payer un dommage et intérêt de cinq millions.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :