Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Me Assane Dioma Ndiaye : « Il appartiendra au Conseil Constitutionnel de se prononcer sur l’éligibilité ou non de Karim Wade »


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 18 Juin 2018 || 48 partages || 1 commentaires

 

Pour Me Assane Dioma Ndiaye, tout citoyen peut quitter son territoire et y revenir, explique-t-il. Ce n’est pas  une question personnalisée. Ce n’est pas une question strictement liée à Monsieur Karim Wade, mais c’est un principe général qui est lié à la condition d’un citoyen, précise-t-il. Mais l’éligibilité ou non de Wade-fils, Me Ndiaye  indique que ce sera du ressort du Conseil Constitutionnel.

Alors que les Sénégalais continuent d’épiloguer sur le retour annoncé de Karim Wade dans son pays, son éligibilité ou non fait les choux gras de la presse, ainsi que des places publiques. Mais sur les antennes de la Tfm, Me Assane Dioma Ndiaye a levé un coin du voile qui entoure cet eternel débat sur l’affaire de l’ancien ministre de la coopération internationale. Pour le Président de la Ligue Sénégalaise des  Droits Humains (LSDH), tout citoyen  peut quitter son territoire et y revenir, explique-t-il. « Ce n’est pas une question strictement liée à monsieur Karim Wade, mais c’est un principe général qui est lié à la condition d’un citoyen ».Toutefois, explique l’avocat, le fils de Wade « a fait l’objet d’une condamnation aussi bien au niveau pénal qui est une éteinte du moyen de grâce mais les conséquences pécuniaires subsistent. Et tout créancier peut, s’il estime que son débiteur n’est pas solvable, enclencher ce qu’on appelle une procédure de contrainte par corps ».Selon  les éclairages de Me Assane Dioma Ndiaye, « la contrainte par corps n’enlève en rien à un droit aussi fondamental que le droit de revenir dans son pays. Seulement, la personne peut s’exposer effectivement à ce qu’une contrainte par corps soit exercée sur sa personne ».Alors « dans  l’ « affaire Karim Wade, on constate qu’aucune condamnation n’est intervenue relativement à son (éligibilité). (…).Mais pour Me Assane Dioma Ndiaye, au final il appartiendra au Conseil Constitutionnel de se prononcer sur l’éligibilité ou non de monsieur Karim Wade.


DakarFlash3




1.Posté par mousseul le 18/06/2018 20:32
Le Conseil constitutionnel vit aux dépens du Roi de Droit divin. C'est un secret de Polichinelle !

Nouveau commentaire :