Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Me Oumar Youm se confie : "J'ai peur pour le Sénégal"


Le Directeur de cabinet du président de la République était l'invité de l'émission "Grand Jury", ce dimanche sur la Rfm. Me Omar Youm a parlé des détracteurs de Macky Sall dans les Réseaux sociaux. Le responsable politique de APR Thiadiaye a estimé qu'il faut un "ressaisissement collectif pour réagir et protéger notre corpus social".

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 13 Août 2017 || 344 partages || 0 commentaires

 
 
Me Omar Youm a peur pour son pays, à l'heure où les attaques contre son patron continuent sur les Réseaux sociaux, malgré les arrestations tous azimuts pour offense au chef de l'Etat. 
"J’ai quelque part souvent peur pour le Sénégal, parce que je sens qu’il y a une montée réelle de l’indiscipline, de l’inconscience de l’irresponsabilité et ça doit inquiéter les Sénégalais. Si je vois maintenant que l’exercice favoris, c’est l’injure, surtout adressée à des autorités telles que le président de la République, le Premier ministre, le gouvernement, les chefs religieux, les directeurs d’écoles, les enseignants… personne n’est respecté", s'indigne le Directeur de cabinet du président Macky Sall sur les ondes de la Rfm. 

Me Youm de préciser qu'il n'appartient pas au président de la République ni à son Gouvernement de traquer les "insulteurs" du net, mais qu'"il appartient aux autorités qui sont investies du pouvoir de sanction de faire ce qu’elles doivent faire, il n’y a pas de stratégie particulière contre des irresponsables… Quelque part, il y a une dimension clinique qu’il faut observer, c’est inquiétant, il nous faut un ressaisissement collectif pour réagir et protéger notre corpus social". 

Le Directeur de cabinet s'est également exprimé sur le cas d'Assane Diouf, du nom de ce Sénégalais vivant aux Etats-Unis, dont les vidéos sont suivies par des milliers de personnes sur Facebook et Youtube. Il assure que Macky Sall n'est nullement ébranlé par les insultes de ce ressortissant.  "Le président est un homme très tolèrent qui n’aime même pas qu’on lui parle de ça, il est souvent très positif (…) il n’est pas en colère contre ces attaques mais éprouve du mépris…"

Dakarflash2



Nouveau commentaire :