Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mea culpa : National Geographic reconnaît des décennies de couverture raciste


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 14 Mars 2018 || 58 partages || 0 commentaires

Cent trente ans après sa création, le magazine américain National Geographic reconnaît un traitement raciste de ses reportages jusque dans les années 1970.

L’exercice peut paraître difficile, mais le magazine américain National Geographic consacré à la culture, les voyages, la science et la géographie a décidé de s’y prêter. À la veille de son 130e anniversaire, le magazine a bien voulu revenir sur son passé raciste.

Un rare examen de conscience marqué d’un trait de plume par la rédactrice en chef du mensuel, Susan Goldger, dans sa présentation du numéro d’avril justement consacré aux “races”.

“Il m’est douloureux de partager cet affreux état de fait qui fait pourtant partie de l’histoire du magazine. Mais puisque nous avons aujourd’hui décidé de faire une couverture exceptionnelle du sujet des “races”, il nous faut faire cet examen de conscience avant de considérer de faire celui des autres”, écrit-elle dans son texte intitulé “Pendant des décennies, nos reportages étaient racistes. Pour nous en détacher, il nous faut le reconnaître”.

Les conclusions de Susan Goldger se fondent notamment sur les recherches de John Edwin Mason, professeur à l’université de Virginie, aux États-Unis, et spécialisé dans l’histoire de la photographie et de l’histoire de l’Afrique, sollicité par le magazine pour mener l’enquête.

“Jusque dans les années 1970, National Geographic a quasiment ignoré les personnes de couleur vivant aux États-Unis, ne leur reconnaissant que rarement un statut, le plus souvent celui d’ouvriers ou de domestiques”, souligne la rédactrice en chef, pour reprendre des pans de l’enquête.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >