Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mort d'un jeune Bissau-guinéen à Nianao : Amnesty, Raddho et Lsdh exigent une enquête et l'arrestation des...


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 10 Février 2018 || 35 partages || 0 commentaires

Les organisations de défense des droits humains ne sont pas convaincus par les explications du Directeur général des douanes sur les incidents de Nianao entre ses agents et des pèlerins bissau-guinéens, qui ont débouché sur la mort par balle d'un de ces derniers. La Rencontre africaine de défense des droits de l'Homme (Raddho), Amnesty international et la Ligue sénégalaise des Droits Humains (Lsdh), ont par un communiqué conjoint fait une description des faits, avant d'exiger des autorités sénégalaises à ouvrir une enquête pour situer les responsabilités et sanctionner les coupables. 

 "Un groupe de pèlerins qui se rendait à la cité religieuse de Médina Gounass. Le groupe aurait eu des altercations avec des agents de la douane qui leur demandaient de payer une taxe. Une personne du nom d’Abdoulaye Baldé aurait été tuée par balles et au moins deux autres personnes ont été blessées", ont-il écrit dans le document parvenu à PressAfrik et cosigné par Me Assane Dioma Ndiaye (Lsdh), Sadikh Niasse (Raddho) et Seydi Gassama (Amnesty). 

Ils ajoutent : "Nos organisations exhortent les autorités à ouvrir une enquête indépendante pour faire la 
lumière sur les circonstances exactes du décès du ressortissant bissau-guinéen Abdoulaye 
Baldé et de traduire en justice les personnes mises en cause. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >