Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Mort du chef du Bureau Douane de l'AIBD : son ex-épouse suspectée et entendue par la gendarmerie


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 6 Octobre 2018 || 3990 partages || 0 commentaires

Retrouvé par la gendarmerie  dans son véhicule, une balle dans le crâne et baignant dans son sang, le chef de la Douane de l’AIBD Cheikhou Sakho était vraisemblablement avec son meutrier à l’intérieur de la  voiture au moment des faits, si l’on en croit à des témoins qui ont vu la scène de crime. 


La gendarmerie a ouvert une enquête. Et d’après des membres de la famille du défunt décrit comme un homme « courtois,  serviable et généreux », des indices sérieux pèsent sur son ex-epouse Maman Seck qui aurait menacé de le tuer, parce qu’il a pris une deuxième femme. 


En effet selon des sources du journal L’As, le couple Cheikhou-Maman a commencé à battre de l’aile depuis que le mari a épousé une deuxième femme. La première a alors décidé de transformer sa vie en un véritable enfer en brûlant ses habits, en se battant avec lui jusqu’à le blesser gravement lors de leur dernier accrochage. Ce qui lui avait même valu une hospitalisation.  


Ils ont alors divorcé après près de 20 ans de mariage. Sur décision de justice, Maman Seck devait quitter le domicile conjugal, un immense palais que Cheikhou Sakho avait construit à Keur Massar.  


« Depuis trois jours, elle menace de le tuer. Cheikhou s’en est ouvert à notre sœur, à Chérif Aidara de Sokone et à certains de ses amis. Pour nous, le coupable est connu. Elle (Maman Seck) n’a fait que mettre sa menace à exécution », a confié un frère du défunt à nos confrères de L’As. 


Toujours d’après le journal, la suspecte Maman Seck a été auditionnée vendredi par la gendarmerie. Mais l’on ne sait toujours pas si elle a été placée en garde à vue ou pas.  
En attendant la Section de recherches a été appelée en renfort et la justice a ordonné une autopsie du corps de Cheikhou Sakho.

Dakarflash4



Nouveau commentaire :