Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Négociations Gouvernement-Enseignants : Le Premier ministre annonce 6 grands points


A l'issue de la rencontre entre le Gouvernement et les syndicats d’enseignants, le Premier ministre a annoncé 6 grands points autour desquels vont tourner les mesures prises pour la résolution des revendications des enseignants. De même, il a fait part des 12 milliards de FCfa pour la revalorisation de l’indemnité de logement, 32 milliards pour l’apurement des années de validation, 3,5 milliards pour l’aménagement des zones d’habitation des enseignants...

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 21 Janvier 2018 || 88 partages || 0 commentaires

Négociations Gouvernement-Enseignants : Le Premier ministre annonce 6 grands points
Après une première réunion, tenue, le 16 janvier dernier, au ministère de la Fonction publique, les syndicats d’enseignants ont rencontré, hier, le chef du Gouvernement en présence des ministres concernés. 

A l'issue de cette entrevue de près de 10 tours d’horloge, le secrétaire général du Gouvernement, Seydou Guèye, a révélé que le Premier ministre a retenu 6 points autour desquels des mesures et des décisions ont été prises. «L’évaluation a porté sur l’état de mise en œuvre des prises en compte au niveau des professeurs contractuels et maîtres contractuels ; la mise en solde consécutive à cette prise en charge ; le paiement des rappels concernant les avancements ; les validations ; l’intégration ; les primes ou autres indemnités. Les deux côtés ont consenti des efforts pour la stabilisation de l’école, ces deux dernières années », a d’emblée, indiqué le porte-parole du Gouvernement. 
  
Selon Seydou Guèye, le premier point a concerné la méthode de travail autour du dialogue, de la négociation permanente et le partage d’informations. Il a noté que le Premier ministre a insisté sur une autre date de rendez-vous, le 19 avril 2018, « au cours de laquelle l’on fera le point sur les engagements pris lors de cette réunion du 19 janvier ». 
  
La deuxième mesure importante indiquée par le Premier ministre, d’après M. Guèye, est de faire le cap sur l’année 2018n en ce qui concerne la dématérialisation, « avec l’objectif d’apurer tout le stock de dossiers en délocalisant également les procédures ». A cet effet, une somme de 32 milliards de FCfa a été mobilisée pour la purge totale des dossiers en instance avec « un nouveau système totalement dématérialisé en 2019 ». 
  
Nouveau système de dématérialisation en 2019 
  
Le troisième point concernant les décisions prises, est relatif à l’habitat social. « Le Président de la République a pris la décision de rendre disponible une somme de 3,5 milliards de FCfa dès la fin du mois de mars, pour l’aménagement des Zac, notamment Kantène à Ziguinchor et Lac Rose. En fin mars, les sites qui seront disponibles concernent Kolda, Richard-Toll et Ouroussogui », a laissé entendre le secrétaire général du Gouvernement. Pour Louga et Kaolack, il a souligné que le processus est en cours. « Pour Kaolack, des solutions sont en vue. S’agissant de Louga, le Gouvernement a reçu les instructions pour poursuivre les négociations avec les populations ». Aussi, « le ministre en charge du Renouveau urbain s’est engagé à faire une tournée pour faire l’état d’avancement ». 
  
Plus de 211 millions de FCfa, dès lundi, pour les indemnités des examens 
  
Le cinquième point a porté sur le règlement des indemnités des enseignants à l’occasion des examens de fin d’année, pour une somme de 211,810 millions de FCfa « qui devra être payée dès lundi, les chèques étant au Trésor ». « De façon plus globale, pour les sommes qui concernent la participation aux examens, l’Etat a pris l’engagement de régler et de payer ces indemnités dans l’année, au plus tard le 30 novembre 2018 », a estimé Seydou Guèye. 

Quant au sixième point qui se rapporte à l’indemnité de logement, le Président de la République a décidé de mettre 12 milliards de FCfa à compter du mois de janvier 2019, pour sa revalorisation. Poursuivant sur ce point, le secrétaire général du Gouvernement a rapporté que pour la population concernée, ce sera une revalorisation de plus de 10 %. 
  
Une autre décision prise par le ministre de la Fonction publique depuis mardi, concerne les prêts Dmc (Direction monnaie et crédit). Pour ces prêts, pour toutes les conventions signées avant juin 2016, « un premier décaissement se fera à la fin du mois de mars et jusqu’au mois de septembre. Et ce, de façon régulière, toutes les fin de mois. Il y aura un décaissement d’au moins 2 milliards de FCfa pour apurer le stock des conventions signées jusqu’en 2016 ». 

Le porte-parole a aussi annoncé qu’après il sera mis en place un système externalisé, qui suppose l’intervention de l’Etat pour garantir un taux de bonification permettant également un bon déroulement des prêts Dmc concernant l’ensemble des agents de la Fonction publique. 


  
Source: Le Soleil.sn
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :