Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Ngaaka Blindé verse des larmes et explique comment il a été arrêté...


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 13 Décembre 2018 || 71 partages || 0 commentaires

Attrait à la barre de la Chambre Criminelle du Tribunal Dakar, Baba Ndiaye alias Ngaaka Blindé est revenu largement sur son affaire de faux monnayage.  Pour lui cet affaire dont on il assigne lui et son ami Khadim Thiam a pris une tournure qui les a carrément surpris.   

« J'ai fait un son dont le titre est  "Argent- Maison- ma femme et maman". Et pour le besoin de la vidéo, notre réalisateur Young Fresh m'a proposé un synopsis dans lequel il devait y avoir des billets de banques à distribuer dans une piscine ou baignoire entourés de femmes. Donc naturellement j'ai fait appel à un ami qui est présentement  aujourd’hui avec moi à savoir Khadim Thiam. Et c'est lui-même qui a produit ces liasses de billets pour lesquelles nous sommes tous les deux poursuivis », raconte t-il. 

poursuivant sa "plaidoirie", le rappeur ajoute que  : « Comme nous avions pris cet argent justement  pour les besoins du tournage d'une vidéo qui devait avoir lieu  le 18 décembre, on s'est dit que c'était ni une infraction ni un délit. Et pour vous dire que j’ai même fait appel à l’artiste Saneekh, et Kouthia qui m’a même suggéré Oracio.  Mais à notre grande surprise, au moment ou nous devions quitter le quartier Mixta en partance pour le lieu de tournage Saly,  la police des Parcelles assainies nous a cueillis. Naturellement nous sommes surpris de cet incident parce que nous pensions que y'avait pas de problème a ce sujet. " 

Interpellé par son avocat,  Me Barro qui lui a demandé qu’est ce que cette imprudence de votre part vous apprend dans la vie, Ngaaka craque et fond en larme devant toute la salle, tout en argumentant que c'est son art qui lui a conduit à ça et qu'il n'est ni délinquant ni un bandit et que surtout  lui et son ami ne comptaient pas utiliser cet argent à d'autres fins mais juste pour la beauté d'un clip. Une chose qui a tourné mal et qui leur a fallu une détention de presque un an à Reubeuss. 

Finalement relaxé provisoirement sur ordre du juge Maguette Diop, ce jeudi 13  décembre 2018 au tribunal Correctionnel de Dakar, Ngaakka et son ami vont sagement attendre le délibéré le 27 décembre...


Pressafrik

Dakarflash2



Nouveau commentaire :