Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Nigeria : Amnesty réclame une enquête formelle sur les atrocités liées à Boko Haram


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 10 Décembre 2018 || 43 partages || 0 commentaires

Amnesty International a demandé lundi à la Cour pénale internationale (CPI) l’ouverture d’une enquête formelle sur les atrocités commises depuis le début de l’insurrection du groupe jihadiste Boko Haram, accusant le Nigeria d’avoir échoué à traduire les responsables devant la justice.

Le procureur de la CPI Fatou Bensouda a ouvert une enquête préliminaire en 2010 concernant huit affaires présumées de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité dans le cadre de ce conflit qui a débuté en 2009.

Six visent les insurgés, notamment soupçonnés de massacres de civils, d’enlèvements de masse, d’attaques contre des écoles, de violences sexuelles et d’avoir utilisé des enfants-soldats. Les deux autres affaires, liées à des attaques de civils, des arrestations et détentions arbitraires, des actes de torture ou des exécutions sommaires, concernent les militaires.

Mme Bensouda a estimé dans son rapport annuel, publié le 5 décembre, que le Nigeria semblait avoir pris des “mesures concrètes” afin d’enquêter sur ces allégations. Il existe aujourd’hui selon elle, des “perspectives tangibles” de voir des poursuites engagées à l’encontre des membres de Boko Haram, ce qui n’est pas le cas de l’armée, “les autorités nigérianes ayant tendance à nier toute allégation” visant leurs troupes.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :