Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Nigeria : le dernier enlèvement de Boko Haram, nouvel obstacle à l'éducation


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 8 Mars 2018 || 60 partages || 0 commentaires

Le récent enlèvement d’une centaine de jeunes filles par Boko Haram soulève des craintes sur la sécurité dans les écoles dans le nord-est du Nigeria, quatre ans après un enlèvement de masse similaire et les promesses des autorités de protéger les élèves.

La disparition des élèves de l’internat de Dapchi, dans l’Etat de Yobe, le 19 février, menace également l’accès à l‘éducation des filles dans une région minée par l’analphabétisme.

Le Corps nigérian de défense et de sécurité civile (NSCDC), une agence gouvernementale para-militaire, a annoncé le week-end dernier l’envoi de 250 “agents armés” pour assurer la sécurité dans les 30 écoles secondaires publiques de Yobe. Cinq cents ont été envoyés dans l’Etat voisin de Borno et 400 dans l’Etat d’Adamawa. 

La pensée de mes camarades enlevées ne me laissera pas en paix pour étudier

Mais pour les écolières qui ont échappé à Boko Haram en fuyant à travers la brousse, comme pour les parents des disparues, ces renforts sont arrivés trop tard à Dapchi. 

“Aucun parent ne renverra sa fille dans cette école, même ceux dont les filles ont échappé à l’enlèvement. S’ils trouvent une autre école sûre, ils iront, mais pas dans cette école car leur sécurité n’est pas garantie”, affirme Alhaji Deri, dont la fille, Aisha, reste introuvable.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >