Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Ouakam : les aveux glaçants du maître coranique accusé de vi*l et de péd0phile


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 10 Février 2020 || 543 partages || 0 commentaires

Ouakam : les aveux glaçants du maître coranique accusé de vi*l et de péd0phile
 

Arrêté par la Sûreté urbaine pour pédophilie, viol et pratiques sataniques sur des jeunes depuis 1999, le « Oustaz » M. A est passé aux aveux. D’après les informations dévoilées par Libération online, il a reconnu les faits et expliqué comment il s’y prenait pour violer ses victimes.

Face aux enquêteurs, il a révélé qu’à l’époque, il aurait été possédé par le diable. Le maître coranique pédophile a également expliqué qu’il faisait croire à ces jeunes victimes qu’en abusant d’elles, il les purifiait.

Il a été déféré au parquet depuis jeudi et le Procureur a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour identifier toutes les autres victimes présumées.

JAMRA exige une application rigoureuse de la Loi contre le maître coranique violeur de Ouakam

L’Ong islamique Jamra a exigé une application rigoureuse de la Loi contre le maître coranique  A Niang, arrêté par la Sûreté urbaine (Su) pour des faits de pédophilie, de viol, de pratiques sataniques… datant de 1999, à Ouakam, à Dakar.

Le Sieur Niang est passé aux aveux selon les informations exclusives de Libération online. Après avoir exprimé ses « regrets » il a presque affirmé qu’à l’époque il aurait été possédé par le diable. Il a expliqué en détails comment il faisait croire à ces jeunes victimes qu’en abusant d’elles, il les purifiait. Malgré les pressions, ce monstre a été déféré au parquet depuis jeudi et le Procureur a décidé d’ouvrir une information judiciaire pour identifier toutes les autres victimes présumées.

Un scandale similaire fut naguère énergiquement dénoncé par JAMRA, consécutivement à l’inconduite hautement répréhensible du maître coranique, S.A. Niang, confondu par une enquête de la Gendarmerie dans une triste affaire de pédophilie, qui avait tenu en émoi, en avril 2009, les populations du paisible village de Goulom (Daara Djolof), devenu pour la circonstance tristement célèbre.

Mais voilà que le sommet de l’hypocrisie vient d’être atteint à travers un autre scandale sexuel, ayant pour théâtre la Commune de Ouakam, à l’actif d’un «maître coranique», qui ne l’est que de nom, et qui profitait de l’immaturité et de la naïveté de ses «talibés» (apprenants), pour abuser sexuellement d’eux, depuis… 1999!


DakarFlash3



Nouveau commentaire :