Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

« Ousmane SONKO, soyez courageux et suivez l’exemple de Barthélémy DIAS! » (Par Emmanuel Diène)


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 24 Octobre 2019 || 616 partages || 0 commentaires

L’actualité de ces derniers temps est dominée par ce qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler l’affaire des 94 milliards. Ousmane Sonko, de façon péremptoire, avait soutenu lors d’une conférence de presse qu’il existait un détournement de 94 milliards de nos pauvres francs CFA.

Revenant à la charge, il a, à plusieurs reprises annoncé détenir les preuves de ses allégations. C’est dans ce même ordre d’idées qu’il a soutenu le 02 Aout 2019 qu’il détient les preuves d’un virement de 46 milliards, le nom de la banque qui a effectué le virement, le numéro de compte ainsi que le libellé.
Se voulant plus convaincant, il a volontairement saisi l’OFNAC le 02 Mai 2018 d’une lettre de dénonciation. À la suite de l'OFNAC, il a saisi l'IGE pour les mêmes faits, le 08 Mai 2018.

Poursuivant sa logique, il a par lettre datée du 04 Mai 2018, saisi le procureur de la République pour que la lumière soit faite.

Le peuple ne demandait que cela. Que justice soit faite au nom et pour le compte du peuple! 
Etant l’émanation de la volonté du peuple, l’Assemblée nationale s’est alors saisie du dossier à travers sa commission d’enquête instituée pour éclairer les sénégalais. Dans son rapport, elle a conclu que les accusations du sieur Sonko sont dénuées de tout fondement et que rien en l’état actuel des choses ne peut prouver un tel détournement comme l’annonçait Ousmane Sonko. Que Mamour Diallo, en tant que directeur des Domaines d’alors, ne pouvait de par sa position orchestrer un tel détournement.

Il est important de faire remarquer que Ousmane sonko qui avait annoncé un détournement de 94 milliards dans un premier temps, puis 46 milliards dans un deuxième temps, s’accroche dorénavant à une lettre de confort pour justifier ses accusations. Ce glissement en dit long.

Pour que nul n’en ignore et que les choses soient claires une bonne fois pour toutes, Ousmane Sonko doit faire face à ses responsabilités et montrer avec courage et sérénité qu’il n’est mû que par l’intérêt supérieur de la nation sénégalaise.

À ce titre, Ousmane Sonko doit suivre l’exemple de Barthélémy Dias et demander purement et simplement la levée de son immunité parlementaire.

En effet, en Mai 2014 alors qu’il animait une conférence de presse dans le cadre de l’affaire dite NDIAGA DIOUF, l’édile de la commune d’arrondissement de Mermoz, alors député à l’Assemblée Nationale avait courageusement demandé la levée de son immunité parlementaire pour mettre à l’aise la justice sénégalaise.

Ousmane Sonko doit s’appliquer la jurisprudence Barthélémy Dias, à défaut, le peuple doit l’exiger. Il doit avoir le courage et l'honnêteté de montrer aux sénégalais qu’il n’est animé que d’une bonne intention.

Mais à la place de la voie judiciaire, les sénégalais constatent pour s'en désoler que Ousmane Sonko a changé de fusil d’épaule en choisissant la voie de la presse. En atteste son mémorandum suivi dans la foulée par la réponse du sieur Mamour Diallo.

Sachant que dans tous les pays au monde, il ne revient qu’à la justice de trancher les litiges, alors le ton est donné.
Il n’y a qu’une seule façon pour un homme politique d’entrer dans l’histoire, et c’est par le courage de poser les actes qui rassurent sur sa bonne foi.

En l’absence de celui-ci, il n’y a point de crédibilité qu’il faille lui accorder. La balle est désormais dans son camp. À vous de jouer Ousmane!!!

EMMANUEL DIÈNE 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >