Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Parrainage : La société civile relève des limites et fait des recommandations au Conseil constitutionnel


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 7 Janvier 2019 || 29 partages || 0 commentaires

Le groupe des sept (7) observateurs de la société civile au Conseil constitutionnel, a tenu, ce matin une conférence de presse pour faire le bilan à mis parcours sur la question relative au parrainage pour la présidentielle 2019. A cet effet, Mondiale Cisse de l’Ong 3d qui a lu la déclaration de ces sept membres de la société civile a indiqué, que l’ouverture du Conseil constitutionnel à la société civile et en présence des  candidats à la candidature est un fait inédit et qui mérite d’être salué. A cela s’ajoute entre autre constat faite par les sept observateurs :  » Les opérations de dépôts, de contrôle, de traitement ainsi que l’édition du procès verbal ont été faites en présence du candidat ou de son mandataire et des observateurs de la société civile. Les opérations se sont déroulées conformément à la décision susmentionnées »

Par ailleurs, les membres de la société civile ont relevées  quelques limites sur le processus du parrainage dont ils proposent des recommandations. « La réglementation de l’ordre de passage qui a donné lieu à des bousculades et violences au moment des dépôts. L’absence de référentiel précis disponible pour tous les candidats pour éviter les erreurs matérielles. L’Absence d’informations sur le logiciel de traitement des données utilisé (quel logiciel, comment a-t-il été paramètres, etc.) et le manque d’informations détaillées pour les candidats sur les motifs des rejets autres que les doublons », a-t-il souligné comme limite du processus sur le parrainage.

Ainsi, dit-il, après ces constat nous avons pensé pouvoir faire quelques recommandations qui pourront améliorer le processus et éviter certains couacs relevés.  » Donner la possibilité aux candidats qui le souhaitent de vérifier les détails des motifs de rejet et de formuler des réclamations avant la publication de la liste des candidats », recommande Mondiale Cisse et ses camarades de la société civile, qui pense par ailleurs qu’il faut aussi mettre en place une plateforme unique d’enregistrement simultané des parrainages avec un accès codé (login) pour tous les candidats. Ce qui est faisable des lors que les fiches de parrainages n’ont pas jusque-la été exploitées par le Conseil constitutionnel. Aussi revoir dit-il, le mode de traitement des parrainages.

 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :