Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Pénurie d’eau à Dakar : « Des solutions sont prévues d’ici 2 à 3 jours pour... »


La pénurie d’eau qui secoue Dakar et ses environs est plus que préoccupante. Suivant le porte-parle du gouvernement Seydou Gueye, deux éléments sont à contextualiser dans cette situation, afin de comprendre ce qui se passe. Selon lui, l’un remonte à l’arrivée du président Macky Sall ; et l’autre est lié à l’évaluation après beaucoup d’efforts faits pour améliorer le système d’approvisionnement qui est autour de 50 000 m3 par jour.

Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Juillet 2018 || 301 partages || 0 commentaires

Actuellement, explique le porte-parole du gouvernement, « le manque d’eau est lié à l’accroissement démographique ainsi qu’à la décision du gouvernement du Sénégal de promouvoir les branchements sociaux pour l’accès à l’eau potable. Rien que dans la région de Dakar, c’est plus de 60 000 branchements sociaux qui alimentent des familles composées en moyenne de 10 personnes. Dakar est approvisionné depuis le Lac de Guerre qui est à plus de 200 km« .

Par conséquent, rassure M. Gueye qui était en conférence de presse, « le Sénégal, ce n’est pas seulement Dakar, vu que le problème de l’accès à l’eau potable se pose aussi en milieu rural. Des solutions sont prévus. Elles portent sur des forages qui vont être en service  d’ici 2 à 3 jours pour la capitale sénégalaise ; 4 à 5 du côté de Bayakh, qui vont donner une capacité supplémentaire d’au moins 15 000 m3  par jour. Le tout mis ensemble devrait nous permettre, à la date du 20 juillet, d’améliorer les capacités d’au moins 25 000 m3 » . 

Donc, rassure M. Gueye, les propos du Premier ministre confortés par celui du ministre en charge de l’Hydraulique, indiquent clairement qu’à la date du « 20 juillet, les Sénégalais, les dakarois en particulier constateront une nette amélioration« .

En outre, le porte-parole de l’Apr affirme qu’un autre rendez-vous sera donné et planifié au cours du mois de septembre pour régler le problème d’eau. « Ces solutions seront de 2 ordres : le démarrage de KM3 qui va consolider et renforcer ces capacités. Mais également avec le projet de désalinisation de l’eau de mer qui est bientôt dans sa phase active et qui, à l’horizon de 2021-2022, devrait nous permettre de sécuriser l’approvisionnement en eau potable à Dakar et de régler ce problème ».

Pour l’instant, récapitule Seydou Geye, « il faut constater et reconnaître que c’est une situation inconfortable mais que les solutions vont apporter une amélioration incontestable dans l’approvisionnement en eau potable à Dakar« .

 
Senenews


Dakarflash2



Nouveau commentaire :