Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Pour appâter la clientèle sur Facebook, la prostituée A.Camara utilise la photo de la dame mariée N.Diop


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 17 Juillet 2018 || 2200 partages || 0 commentaires

Pour appâter la clientèle sur Facebook, la prostituée A.Camara utilise la photo de la dame mariée N.Diop

6 mois durant, c’est le temps que restera en prison la belle de nuit Adjaratou Camara avant de retourner à son activité d’antan qui est la prostitution. Elle comparaissait, hier, devant le juge des flagrants délits de Dakar pour usurpation d’identité et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Sur Facebook, elle utilisait les clichés de la dame mariée Nafissatou Diop pour attirer ses clients.

S’il y a quelqu’un dont l’activité restera paralysée pendant quelques mois, c’est la prostituée Adjaratou Camara. Elle a été condamnée, hier, à 6 mois de prison ferme par le juge des flagrants délits de Dakar, pour les délits d’usurpation d’identité et de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs. Agée de 26 ans, mère d’un enfant et domiciliée à Ouest-Foire, cette belle de nuit n’ose pas assumer son job face à une société et ses préjugés. Ainsi, pour mener cette activité comme elle le souhaite, sans se faire remarquer, ni se faire pointer du doigt, Adjaratou Camara se cachait sous l’identité de la dame mariée Nafissatou Diop, qui réside en France, pour appâter ses clients via Facebook.

Adjaratou Camara : «je ne voulais pas que ma famille sache que je me prostitue»

C’est sur ces entrefaites qu’elle a été épinglée par le frère de sa victime, qui a découvert ses manœuvres avant de porter l’affaire devant la justice. «C’est la personne que j’avais payée pour qu’elle me fasse une publication qui a usé des photos de la victime. Car, je ne suis pas instruite et je ne voulais pas que ma famille sache que je me prostitue. Lorsque son frère m’a jointe au téléphone, je lui avais même présenté des excuses. Je ne savais pas qu’elle était mariée. En plus, je croyais qu’elle était une Américaine», a expliqué Adjaratou Camara pour se dédouaner.
Le représentant du ministère public lui a remonté les bretelles malgré ses regrets, en sollicitant à son encontre une peine de 1 an de prison dont 6 mois ferme. Selon le parquetier, les faits sont graves. Car, dit-il, le mariage de sa victime peut voler en éclats à tout moment, parce qu’elle a terni son image sur le réseau social qui est très suivi, dans le seul but de se protéger. Quant à la défense, elle a demandé une application bienveillante de la loi. Suivant le procureur dans son réquisitoire, le juge a condamné Adjaratou Camara à 6 mois de prison ferme.


 
Jotay


Dakarflash2



Nouveau commentaire :