Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Présidentielle : comment Wade et Khalifa Sall ont boosté Idy


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 12 Mars 2019 || 42 partages || 2 commentaires

Présidentielle : comment Wade et Khalifa Sall ont boosté Idy

Auteurs:

Moubarack LO, Ingenieur Statisticien-Economiste et diplome de l’Institut d’Etudes politiques de Paris

Amaye SY, Ingenieur Statisticien-Economiste et diplome de l’Institut d’Etudes politiques de Paris

Moussa DIAW, diplome en Geographie et en Econometrie.

 

Tableau 1 : Syntheses des résultats des sondages effectués entre janvier 2018 et février 2019
 

Candidat Janv.2018 avr-18 Juil.2018 Oct.2018 Janv.2019 Fev.2019 Au soir du vote sur la base d’annonces de radios
Macky Sall 57 51,4 54,2 56,8 58,4 58,3 56,8
Idrissa Seck 1,8 4,6 3,1 2,2 2,4 10,8 20,8
Ousmane Sonko 0,6 2,1 1,5 3,8 9,6 10,9 17,2
Issa Sall 1 1,1 1,9 1,5 2,6 3,1 3,6
Madicke Niang       0,2 0,8 1 1,7
Indécis 1 4 6,8 6,6 2,3 9,9  
Khalifa Sall 8,6 10,7 9 6,2 5,3    
Karim Wade 14 19,8 15,6 12,8 12,9    
NSP 14,1 4,4 4,2 4 1,8 5,4  
Autres 2 2 2 2 3 3  

 

 

Notre Equipe a mené tout au long de la période une série de sondages dans tous les départements du pays, avec des échantillons de 3600 à 6000 personnes, garantissant ainsi une bonne représentativité. Les sondages ont été menés dans le strict respect des normes scientifiques reconnues en la matière et en toute indépendance comme l’exige le métier de statisticien.

Les constats majeurs sont relevés ci-après :

  • Macky Sall se trouve entre 57% et 58% depuis octobre 2018, tandis que le cumul de Ousmane Sonko et de Idrissa Seck est inférieur à 20% sur toute la période, hors électeurs indécis ou qui ne se prononcent pas.
  • Idrissa Seck entame une progression significative après l’invalidation des candidatures de Khalifa Sall et Karim Wade alors que pendant toute l’année 2018, il affiche un score quasi constant à 3%.
  • Ousmane Sonko est celui qui enregistre la plus forte progression de ses intentions de vote pendant l’année 2018.
  • Issa Sall se retrouve sur toute la période à des niveaux inférieurs à son score aux élections législatives
  • Les indécis et les électeurs de tous les prétendants non présents à l’élection ont voté très majoritairement en faveur de Idrissa Seck et de Ousmane Sonko.
  • Macky Sall réalise ses meilleures performances chez les femmes, dans la zone Nord, chez les personnes sans formation formelle ou n’ayant pas atteint le cycle d’enseignement moyen et chez les personnes de plus de 50 ans.
  • Pendant toute l’année 2018, Idrissa Seck affiche dans toutes les catégories de la population des scores comparables à celui de son chiffre au niveau national. En 2019, des écarts significatifs avec son score national apparaissent dans les groupes qui se distinguent chez Karim Wade et Khalifa Sal.
  • Ousmane Sonko surclasse son score national chez les -34 ans, les BAC+, dans la zone Sud et chez les Hommes.
  • Les électeurs de BBY aux législatives de 2017 ont voté à plus de 80% en faveur de Macky Sall, tandis que Idrissa Seck conserve 61% de l’électorat de Manko Taxawu Sénégal de 2017.
  •  Idrissa Seck récupère 37% des électeurs de Abdoulaye Wade lors des législatives contre un report de 16% en faveur de Macky Sall et 19% au bénéfice de Sonko.
  • Toutes choses égales par ailleurs, Idrissa Seck aurait eu 5% des voix (au lieu de 20,51% au sortir du 24 février), dans le scénario d’une participation de Karim Wade et Khalifa à l’élection. Cela correspond à un report de voix en provenance des électeurs potentiels de Karim Wade et de Khalifa Sall de 15,5 points de pourcentage obtenu lors de l’élection. Idrissa Seck est donc le principal bénéficiaire de l’invalidation de Karim Wade et Khalifa Sall.
  • Toutes choses égales par ailleurs, Ousmane Sonko aurait eu 7% des voix (au lieu de 15,67% au sortir du 24 février), dans le scénario d’une participation de Karim Wade et Khalifa Sall à l’élection. Cela correspond à un report de voix d’un peu plus de 8 points de pourcentage en provenance des électeurs potentiels de Karim Wade et Khalifa Sall. Ousmane Sonko a donc pu doubler son score, lorsque les candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall ont été invalidées.

 I.            Analyse de l’évolution des intentions de vote au niveau global

 

Une première analyse des intentions de vote sur les 4 vagues successives sur la période de janvier 2018 à février 2019 fait ressortir les faits suivants :

  • Les intentions de vote en faveur de Macky Sall avoisinent les 57% sauf en avril 2018 et en juillet 2018 où elles atteignent un plus bas niveau à 51% en avril puis 54% en juillet.
  • Le cumul des intentions de vote en faveur de Idrissa Seck et de Ousmane est inférieur à 20% sur toute la période.
  • Le cumul des intentions de vote des quatre candidats effectifs de l’opposition et celles de Khalifa Sall et Karim Wade ne dépassent pas la barre des 25% sauf en juillet 2017 où il atteint un plus haut niveau à 34%.
  • La somme de la proportion d’indécis et de ceux qui ne se prononcent pas est à un haut niveau de 15% en février 2019.

Ousmane Sonko est celui qui enregistre la plus forte progression pendant l’année 2018, avant donc l’invalidation des candidatures de Karim Wade et de Khalifa Sall.

II.            Analyse des évolutions des intentions de vote au sein de catégories de population

  • Sur chacune des dimensions genre, niveau d’éducation, géographie, âge l’analyse révèle que
  • Macky Sall et Ousmane Sonko présentent les électorats les plus polarisés autour de caractéristiques particulières dans chaque catégorie.
  • Khalifa Sall et Karim Wade enregistrent dans les différentes catégories des scores comparables à leur chiffre national sauf chez les BAC+ et dans deux zones géographiques (« Dakar-Thiès » et le Sud pour le premier, le « Centre » et le « Sud » pour le second)
  • En 2018, Idrissa Seck affiche un score comparable à son score national dans toutes les catégories. En 2019 des écarts significatifs avec son score national apparaissent dans les groupes qui se distinguent chez Karim Wade et Khalifa Sal.

 Les scores de Macky Sall chez les quatre groupes : « femmes », « nord du pays », « plus de 50 ans » et « sans éducation formelle » dépassent d’au moins 5 points son taux au niveau national. En revanche, dans toutes les catégories, « Homme », « 18-34 ans », « Régions de Dakar-Thiès », « BAC+ », ses intentions de vote sont inférieures d’au moins 5 points à son score national. Il réalise son plus mauvais taux dans le groupe BAC+ avec un niveau continuellement en baisse et qui atteint au soir de l’élection un écart négatif de 26 points avec son score national. Sur toute la période, la polarisation des sympathisants de Macky Sall s’accentue. En effet, il réalise continuellement des progrès relativement à son score national dans ses groupes captifs et déclinent dans ses groupes hostiles.

Les groupes hostiles de Macky Sall sont presque parfaitement les catégories captives de Ousmane Sonko. En effet, à partir de janvier 2019, il surperforme son niveau national d’au moins 5 points dans le groupe, « 18-34 ans », et d’au moins 10 points dans les trois catégories, « 18-34 ans », « ayant débuté un cycle secondaire » ; « zone Sud ». En revanche, il réalise ses plus mauvaises performances dans les catégories captives de Macky Sall « 50 ans et plus », « aucune éducation formelle », « zones Nord Centre et Est », « Femme ».il améliore à l’image de Macky Sall continuellement ses scores dans les groupes où il est déjà très haut par rapport à son niveau national.

En 2018, Idrissa Seck affiche dans toutes les catégories des scores comparables à celui de son chiffre national. Le phénomène est semblable pour Khalifa Sall et Karim Wade qui réalisent des écarts quasi nuls par rapport à leur score national dans tous les groupes sauf dans trois. Ainsi, Khalifa Sall dépasse sa performance nationale dans la zone « Ouest » (+6%) en moyenne sur 2018 et affiche des écarts négatifs dans les zones « Sud » (-7%) et « Centre » (-4%). Karim Wade monte par rapport à son taux national dans les zones « Centre » (+4%) et « Sud » (+7%). De même des écarts significatifs apparaissent dans le groupe « BAC+ » chez les deux candidats avec des différences respectives de + 6%, et -5%.

En 2019 à la suite de l’invalidation de la candidature de Khalifa Sall et Karim Wade, Idrissa Seck réalise des écarts significatifs par rapport au score national dans les groupes qui se distinguent chez les deux premiers. Il réalise un écart positif à +3% dans la zone « Ouest », + 3% chez les BAC+ et négatif à -3% dans la zone « Sud » et de + 3%.

 

Graphique 11 : intentions de votes pour Khalifa Sall et Idrissa Seck par catégorie de population (écart du score de la catégorie à la moyenne nationale du candidat %)

Graphique 12 : intentions de votes pour Karim Wade et Idrissa Seck par catégorie de population (écart du score de la catégorie à la moyenne nationale du candidat %)

III.            Analyse des reports de voix de KARIM WADE et KHALIFA SALL

L’analyse des résultats de l’élection et ceux des élections législatives de 2017 révèle que

  • Les électeurs de BBY aux législatives de 2017 ont voté à plus de 80% en faveur de Macky Sall, tandis que Idrissa Seck conserve 61% de l’électorat de Manko Taxawu Sénégal de 2017.
  • 61% des électeurs de Manko Taxawu Sénégal ont voté pour Idrissa Seck lors des présidentielles.
  • Idrissa Seck récupère 37% des électeurs de Abdoulaye Wade lors des législatives contre un report de 16% en faveur de Macky Sall et 19% au bénéfice de Sonko

 

Les intentions de vote baissent significativement en janvier 2019 par rapport à la vague précédente pour Karim Wade et Kalifa Sall à des plus bas niveaux. Au sein de l’opposition, cette baisse bénéficie principalement à Ousmane Sonko qui passe à 10% contre 4% précédemment. Idrissa Seck n’enregistre aucun report d’intentions de vote en sa faveur à ce moment et reste stable à 3% sur toute l’année 2018. Son score n’augmente qu’après l’invalidation des candidatures de Khalifa Sall et de Karim Wade.

 IV.             Mesure des reports de voix

Au regard de cette dernière observation, il est permis d’émettre l’hypothèse suivante :

  • Hypothèse 1 : si Khalifa Sall et Karim Wade avaient participé à l’élection et si on fait abstraction de reports de vote en provenance des indécis et du groupe «ne se prononce pas », Idrissa Seck aurait affiché un score de 3% identique à la valeur de l’année 2018, au sortir des urnes en février.

Une estimation des reports des votes de Khalifa Sall et de Karim est effectuée sur la base de cette hypothèse et des hypothèse suivantes :

  • Les reports de vote de Khalifa Sall et de Karim Wade ne bénéficient qu’à Ousmane Sonko et Idrissa Seck
  • La différence des niveaux de score entre la dernière vague et le soir du vote pour Ousmane Sonko et Idrissa s’explique entièrement par les mouvements des groupes « indécis » et « ne se prononce pas »
  • La structure du vote des votants du groupe « indécis ou ne se prononcent » par candidat de l’opposition est la même que celle de la structure moyenne des deux premieres vagues de 2018.
  • Le taux d’abstention dans chaque vague correspond à celui enregistré à la fin du vote.

 

Sur la base de ces hypothèses le score de Idrissa Seck au soir d’une élection à laquelle aurait pris part  KHALIFA SALL et KARIM est donné par l’équation suivante :

Score_Idy_contrefactuel=score_Idy_vagues_2018+part_opp_Idy_contrefactuel*(Score_Idy_reel-score_Idy_dernier_vague)

Part_opp_Idy_contrefactuel=score_Idy_contrefactuel/(1-score_Macky)

  • Où score_Idy_contrefactuel : le taux de Idrissa Seck au soir d’une élection ayant vu la participation de KARIM WADE et Idrissa Seck
  • Score_Idy_vagues_2018 : la moyenne des intentions de vote pour Idrissa Seck dans les deux premières vagues de 2018
  • Score_Idy_reel : le score effectivement obtenu par Idrissa Seck à l’élection
  • Score_Idy_dernier_vague : le taux d’intentions de vote pour Idrissa Seck à la vague de février 2019
  • Part_opp_Idy_contrefactuel : la part de votes pour Idrissa Seck au sein des votes pour l’opposition dans le scénario d’une participation de KARIM WADE et IDRISSA SECK
  • Score_Macky : le score réel de Macky Sall au soir de l’élection

Un niveau de 5% pour Idrissa Seck dans le scénario d’une participation de Karim Wade et Khalifa Sall à l’élection, toutes choses égales par ailleurs Cela correspond à un report de voix en provenance de votants de Karim Wade et de Khalifa Sall de 15,5% obtenu lors de l’élection.

La même formule ne peut être appliquée pour Ousmane Sonko, car ce dernier a vu ses scores s’améliorer déjà sur l’année 2018. Ainsi, un calcul similaire sous estimerait fortement la progression de Ousmane Sonko.Toutefois, il peut être raisonnable de considérer que :

  • La progression de Ousmane Sonko dans le scénario contrefactuel d’une participation de Khalifa Sall et Karim Wade se fait principalement en défaveur de Macky.

Avec une telle hypothèse supplémentaire, le cumul des scores de Khalifa Sall et Karim Wade dans le scénario contrefactuel se situerait à la moyenne de la somme de leurs intentions de vote sur la période 2018.

Score_sonko_contrefactuel= Score_sonko_reel-report_voix_sonko

Report_voix_sonko=score_khalif_contrefatuel+score_karim_contrfactuel-report_voix_idy

L’ensemble des hypothèses entraine les résultats suivants

Tableau 2 : score des candidats dans le scénario d’une participation de Khalifa Sall et Karim à l’élection
 

Candidat Score effectif Score Contrefactuel
Idrissa Seck 21% 5%
KHALIFA  SALL   10%
OUSMANE SONKO 16% 7%
KARIM WADE   16%
Macky SALL 58% 58%
ISSA SALL 4% 4%

 


DakarFlash3




1.Posté par CECILE le 13/03/2019 00:46
Témoignage : Je me nomme Cécile âgée de 33 ans.J’étais en relation avec mon homme il y a de cela 3ans et tout allait bien entre nous, à cause d’une autre femme il s’est séparé de moi depuis quelques mois. J’avais pris par tous les moyens pour essayer de le récupéré mais hélas ! Je n’ai fais que gaspiller mes sous. Mais par la grâce de dieu l’une de mes amies avait eut ce genre de problème et dont elle a eut satisfaction par le biais d’un nommé HOUNON AZE au premier abord lorsqu’elle m’avait parlé de ce puissant je croyais que c’était encore rien que des gaspillages et pour cela j’avais des doutes et ne savais m’engager ou pas. Mais au fur des jours vu ma situation, elle insiste a ce que j’aille faire au moins la connaissance de ce puissant en question et c’est comme cela que je suis heureuse aujourd’hui en vous parlant. C’est à dire mon homme en question était revenu en une durée de 7jours tout en s’excusant,aujourd’hui il me suggère à ce qu’on se marie le plus tôt possible, je me plains même pas et nous nous aimons plus d’avantages. La bonne nouvelle est qu’actuellement je suis même enceinte de 2 mois. Sincèrement je n’arrive pas à y Croire qu’il existe encore des personnes aussi terrible, sérieux et honnête dans ce monde, et il me la ramené, c’est un miracle.Je ne sais pas de quelle magie il est doté mais tout s’est fait en moins d’une semaine, il est fort dans tous les domaines.
Tél (whasapp/Viber) : +229 66 54 77 77
Voici son site : voyant-marabout-chango.simplesite.com/

2.Posté par fade le 13/03/2019 07:07
PORTE MONNAIE MAGIQUE VAUDOU A HAUTE PUISSANCE
Le porte feuille magnetisé qui attire l’argent de 2.000.000CFA à 4000000FCFA par jour.Attire beaucoup d’argent Toujours pleins de billets de Banque Rends tres celebre et riche ° Rends prospere et tres puissant Est sans totems et sans sacrifices Protege contre le gaspillage d’argent ° N’est pas un pacte a signaler , ni alliance avec le diable . La technique du porte feuille pour attirer de l’abondance dans sa vie avec la loi de l’attraction. Ce qui attire l’argent c’est d’être compatible avec la vibration de l’abondance et de la prospérité. Cet exercice simple et amusant vous permet de vous aligner avec une conscience de l’abondance. Réalisez enfin tous vos désirs dans le domaine financier et commercial grâce à notre portefeuille Magnétique Magique aussi appelé en Afrique « Porte monnaie Magique ». Cet portefeuille sorti d’un Seau des Génies fera office d’une part de bouclier protecteur très éfficace contre la perte d’argent et le Talisman qu’il contient vous attirera abondance et prospérité tel qu’un aimant magnétique Cet portefeuille destiné à remplacer dans votre porte monnaie actuel, une quantité de somme et est livré avec un mode d’emploi .Pour activer il vous faut des talismans et les paroles mystiques selon chaque domaine à dynamiser comme (finance, commerce, jeux de hasard, etc…). Dimensions : 9 x 12 cm. Une fois que ce portefeuille sera en votre possession elle sera capable de multiplier la somme qui sera dedans fois(x) 7 (si vous mettez 10000FCFA ou 100$ ou 500€ pendant une jour). Il n’ya qu’une seule puissance qui peut activer la bourse de magie PORTE MONNAIE MAGIQUE et la puissance est d’invocation de génie du Porte Monnaie Magique

voici mes contacte
Tel/whatsapp: +229 99 02 87 52
tel: +229 99 02 87 52
Email:maitrefade@hotmail.com
https://www.voyant-medium-travaux-occultes.com/

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >