Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Présidentielle en Algérie: cinq candidats pour une élection contestée


Après quasiment dix mois de manifestations massives, 24 millions d'électeurs algériens sont appelés aux urnes pour trouver un successeur à l’ex-président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika. Un scrutin massivement rejeté par une bonne partie de la population.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 12 Décembre 2019 || 188 partages || 0 commentaires

 

08h15 : Selon notre correspondante, la télévision nationale montre des images de files d'attente dans des bureaux de vote.

08h00 : Dans le centre-ville d’Alger, la situation est plutôt calme selon notre correspondante Leila Beratto. Ce mercredi et cette nuit plusieurs rassemblements   ont eu lieu pour contester la tenue de ces élections, plusieurs manifestants et plusieurs journalistes ont été blessés par les forces de l’ordre dans la capitale, et il y a eu des dizaines d’interpellations.

07h45 : Selon plusieurs publications sur Twitter, à Béijaia, les opérations de vote seraient perturbées dans plusieurs bureaux de vote.

07h15 : Un hélicoptère survole le centre-ville de la capitale Alger.

07h00 : Les bureaux de vote ouvrent en Algérie pour le premier tour du scrutin présidentiel.

06h30 : Encore 30 minutes avant l’ouverture des bureaux de vote en Algérie. Cinq candidats sont en lice pour succéder à l’ex-président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika. Ils sont appelés les « 5 A », leurs noms commençant tous par cette même initiale. Quatre d’entre eux ont été ministres sous l’ère Bouteflika.

Des millions d'Algériens ne veulent pas entendre parler de ce scrutin et exigent un renouvellement total de leur classe politique. Ce mercredi encore, des milliers de personnes sont descendues manifester pour clamer, à nouveau, ce message.

Le scrutin a déjà été reporté deux fois cette année.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :