Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Présidentielle turque: attaque de l'EI déjouée, forte mobilisation anti-Erdogan


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 22 Juin 2018 || 51 partages || 0 commentaires

Présidentielle turque: attaque de l'EI déjouée, forte mobilisation anti-Erdogan

La police turque a arrêté vendredi à Ankara 14 membres présumés du groupe Etat islamique (EI) soupçonnés de préparer une attaque pour perturber les élections générales de dimanche en Turquie, ont rapporté les médias. En parallèle, des dizaines de milliers de Turcs ont exprimé jeudi leur soutien à Muharrem Ince -principal opposant du président sortant Recep Tayyip Erdogan, à l'élection présidentielle de dimanche-, lors d'un rassemblement électoral à Izmir.

Les 14 personnes incriminées, toutes de nationalités étrangères, ont été arrêtées lors d'une série de raids policiers dans leurs lieux de résidence dans la capitale turque, a indiqué l'agence étatique Anadolu. L'agence n'a pas donné de précision sur la nature de l'attaque qu'ils planifiaient en lien avec les élections de dimanche.

Dans les premières années du conflit syrien, qui a débuté en mars 2011, la Turquie a été le principal point de passage vers la Syrie des étrangers, notamment occidentaux, souhaitant rejoindre des groupes djihadistes. Longtemps accusée par ses alliés de fermer les yeux sur ces passages, Ankara, à la suite d'attaques sur son sol, a fermé sa frontière avec la Syrie, multiplié les arrestations et expulsions de djihadistes étrangers présumés et rejoint la coalition internationale anti-EI.

"Erdogan esseulé et arrogant"
Quant à la manifestation anti-Erdogan, les organisateurs ont affirmé que 2,5 millions de personnes y avaient participé, mais il n'a pas été possible de confirmer cette information de source indépendante.

Selon des analystes, Muharrem Ince pourrait affronter lors d'un deuxième tour le 8 juillet M. Erdogan dans sa course à la magistrature suprême. "Erdogan est une personne fatiguée, esseulée (...) un homme arrogant qui n'a pas de respect pour son peuple", a lancé M. Ince à la foule.

Si M. Erdogan reste l'homme politique le plus populaire en Turquie et devrait arriver en tête du volet présidentiel du double scrutin, les sondages montrent qu'il n'est pas assuré de récolter les 50% des voix qui lui permettraient d'être élu dès le premier tour.

Le détracteur le plus farouche
"La Turquie veut respirer, veut la paix, veut la sérénité", a jugé M. Ince lors d'un entretien à l'AFP. "Pas un homme épuisé, pas un homme qui crie et vocifère. Quelqu'un de plus jeune, du sang frais", poursuit ce tribun de 54 ans, de 10 ans le cadet de M. Erdogan.
 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >