Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Présidentielles 2019 : Macky face à lui-même !


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Juillet 2018 || 580 partages || 0 commentaires

Après la condamnation du maire de Dakar Khalifa Sall, le rejet quasi sûr de la candidature de Karim Wade et l’introduction du parrainage des candidats à l’élection présidentielle de 2019, les ingrédients d’un hold-up électoral se réunissent peu à peu.

De Senghor à Wade, la démocratie sénégalaise n’a jamais été aussi éprouvée. Des réformes taillées sur mesure, des coups de butoirs incessants avalisés avec l’onction d’un Conseil constitutionnel toujours aux ordres du président de la république. Des opposants condamnés ou exilés de force, avec des procès politiques à la pelle. Le tableau est sombre.

Citoyen sénégalais, soyons à la hauteur. Forçons le respect à l’apprenti-dictateur. Faire face aux dérives politiques de Macky Sall et lui imposer un rapport de force est la seule solution. Organisez-vous en collaboration avec le peuple debout car la lourde responsabilité de restaurer la démocratie nous revienne aujourd’hui. Ne laissons pas ces fous de la république sans foi ni loi détruire ce beau pays qu’ils ont hérité de leurs prédécesseurs. La paix sociale, l’État de droit, la démocratie, l’équité des citoyens devant la loi ont toujours été les marques de fabrique de notre jeune république.

La politique d’exclusion que Macky Sall a fini d’installer dans ce pays est un danger pour la stabilité sociale et un précédent dangereux dans la marche du Sénégal. C’est une agression sans commune mesure avec notre commun vouloir vivre ensemble (un peuple un but et une foi). Macky Sall et son régime s’arrogent trop de pouvoir allant jusqu’à choisir ses propres adversaires politiques devant lui faire face à l’élection présidentielle de 2019.

Qu’on ne nous parle pas d’articles du code électoral taillé sur mesure pour invalider des candidatures. Ce qui se passe aujourd’hui n’est que l’aboutissement d’un complot orchestré par le président et sa coalition Benno Bokk Yakaar. Tout pouvoir sans contrôle rend fou. L’arbitraire doit cesser au SÉNÉGAL et céder la place à l’arbitrage.

Autorités sénégalaise ne vous inscrivez  pas dans une logique de justification à chaque fois qu’un verdict des juridictions internationales vous soit défavorable mais plutôt rectifiez-vous, ce pays va mal et est au bord du gouffre, la frustration a atteint le sommet, il urge de prendre conscience des risques pouvant découler de vos mesures impopulaires qui sapent la cohésion nationale.

William Blackstone, le juriste britannique disait  » que dix coupables échappent à la justice, plutôt que souffre un seul innocent. « 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :