Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Procédure d'expulsion : Le milliardaire Jean Dagher Hayeck veut « achever » Joe Ouakam


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 26 Novembre 2016 || 4273 partages || 0 commentaires

Jean Dagher Hayeck doit décidément avoir une pierre à la place du cœur. Alors que des centaines et honnêtes citoyens de ce pays, venus de tous les horizons, sont en train de redonner du moral à l’artiste  Issa Samb plus connu sous le nom de Joe Ouakam, voilà qu’un huissier, envoyé par le multimilliardaire, vient signifier à ce dernier, malade, qu’il doit plier bagages, dans les 24 heures. Ce, sur la base d’un document truffé de bizarreries… 
C'est en effet hier vendredi que Joe Ouakam a reçu la visite inopinée de l'huissier Joséphine Kambé Senghor, lui signifiant qu'il n'a plus que 24 heures pour quitter la maison qu'il a toujours occupée depuis 40 ans. Selon le commandement présenté par l'huissier, cette maison du titre foncier TF136/DK à Dakar, qui est aussi connue du monde de l'art, des lettres et de la culture en général comme étant «Le laboratoire Agit "Art», aurait été occupée sans droit ni titre par Joe Ouakam qui l'aurait désormais perdue après son acquisition par Jean Dagher Hayeck. 
Sauf qu’on tombe des nues en examinant l'ordonnance de référé rendu par le Tribunal de grande instance de Dakar. Dans l'ordonnance de référé du tribunal, le juge El hadji Issa Ndiaye observe parmi plusieurs de ses motivations que l'avocat Me Djibril Wellé, censé représenter Joe Ouakam, a indiqué que son client ne s'oppose pas à la demande d'expulsion que veut obtenir Jean Dagher Hayeck. Divine surprise ! Depuis quand un avocat encourage-t-il son client à se faire expulser ? Cette affaire risque d’aller bien loin puisque Joe Ouakam lui-même avoue ne pas connaître cet avocat. Tout compte fait, c'est en vertu de cette supercherie que l'artiste a été sommé d'évacuer cette maison qui est aussi l'histoire de sa vie et le carrefour de beaucoup de ses pairs du monde de la culture. La sommation présentée à Joe Ouakam par l'huissier Joséphine Kambé Senghor souligne que l'artiste pourrait être contraint de quitter la maison de force à l'expiration du délai de 24 heures qui lui a été donné. 
  
Il faut rappeler que depuis l'annonce de cette expulsion possible de Joe Ouakam de sa maison, la communauté artistique sénégalaise s’est mobilisée pour s'y opposer. Et une bonne équipe de photoreporters surveille les lieux pour assurer une publicité mondiale à M. Hayeck dont le nom commence d’ailleurs à circuler dans certains ‘’salons’’ de Dakar. Par ailleurs, plusieurs artistes, hommes de lettres ou passionnés de l'art, ont lancé une pétition pour interpeller le président de la République, Macky Sall et obtenir l'annulation de l'acte de vente du Libanais Jean Dagher Hayeck. Une affaire du genre David contre Goliath à suivre ! 


Enquete

Dakarflash2



Nouveau commentaire :