Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Procès Khalifa Sall : La défense veut entendre Antoine Felix Diom, Malick Lamotte dit niet


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 14 Février 2018 || 100 partages || 0 commentaires

 

Les avocats de la défense ne poseront pas de questions à l’Agent Judiciaire de l’Etat. Le juge Malick Lamotte a refusé catégoriquement leur requête en indiquant que la loi ne lui permet pas d’entendre ce dernier.

Après l’interrogatoire des prévenus, les avocats de la défense ont exprimé leur besoin de poser des questions à l’Agent judicaire de l’Etat, partie civile dans le procès de la caisse d’avance de la mairie de la ville de Dakar. La requête est formulée par Me Khoureychi Ba et appuyée par Me Ousseynou Fall.

« Nous voulons interroger l’Agent judicaire de l’Etat, partie civile dans ce procès. Sous sommes soumis à la seule dictature de la loi. Il ne faut pas se cramponner à la loi et oublier la constitution qui garantit les droits de la défense. Je suis chagriné par le comportement de l’Agent judicaire de l’Etat qui se comporte comme la boule dans le billard japonais. Il s’agite de tout bord. Je veux lui demander s’il gère une caisse et la méthode par laquelle il est entrée dans le dossier », a expliqué Me Ba.

Cependant, le Président du tribunal s’est opposé à la demande de la défense. Il a renseigné clairement qu’il ne voit pas une disposition qui lui permet d’entendre l’Agent judicaire de l’Etat.
« Je comprends votre frustration mais, sachez que je suis tenu par les termes de la loi. Je suis désolé mais je ne peux pas. Si nous violons la loi, nous violons notre légitimité », tranche-t-il avant de suspendre le procès jusqu’à jeudi prochain pour les plaidoiries.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :