Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Procès Khalifa Sall – le Juge Demba Kandji : "Arrêtez de me faire le procès du diable"


Le ton monde à la salle 4 du Tribunal hors classe de Dakar. Devant les salves et piques acerbes, le président du Tribunal Demba Kandj est sorti de sa réserve. «J’ai l’impression que tout le monde veut me faire porter le chapeau. Mais arrêtez de me faire le procès du diable»

Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 9 Juillet 2018 || 35 partages || 0 commentaires

Les empoignades verbales et passes d’arme entre avocats de la défense contre ceux de l’Etat ou du Tribunal ont repris de plus bel. Ce procès en appel du maire de Dakar intervient au lendemain de la décision de la Cour de justice de la CEDEAO qui a est très favorable à Khalifa Sall. Les avocats de l’édile de la capitale ont ainsi voulu s’appuyer sur cette décision de justice pour obtenir un renvoi du procès pour une meilleure prise en compte de cette décision la Cour de justice de la CEDEAO. 
  
Toutefois, c’est sans compter avec l’opiniâtreté du premier président de la Cour d’Appel de Dakar, Demba Kandji. Il a demandé aux avocats de ne pas lui faire porter le fardeau et qu’il n’a rien avoir avec cette décision la Cour communautaire d’Afrique de l’ouest. «Dans le dossier que j’ai, il n’est nulle part écrit CEDEAO. Je ne reconnais pas le dossier de la CEDEAO». Et de clamer : «arrêtez de me faire le procès du diable». 
  
Le président du Tribunal est d’avis que « tout le monde veut lui faire porter le chapeau. Je n'est pas le dossier de la CEDEAO et je ne peux pas m'instruire d'un dossier qui n'est pas à ma connaissance", s'est-il défendu. 

Me François Sarr de la défense de le prendre au rebond : «à partir du moment où, la CEDEAO saisit dans le temps,  a statué sur l'affaire, cette seule saisine, aurait pu obliger la Cour à renvoyer la procédure». 

 le coordinateur du pool d'avocats de la défense d'argumenter: "A partir du moment ou la  CEDEAO a rendu sa décision, la Cour devait  se préoccuper de ce qu'il en est".

 
Pressafrik

Dakarflash2



Nouveau commentaire :