Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Procès en appel: Moussa Taye optimiste de voir Khalifa Sall recouvrir la liberté…


Rédigé par DakarFlash.com, le Lundi 4 Juin 2018 || 50 partages || 0 commentaires

L’espoir renaît chez les pro-Khalifa Sall. Le député-maire de Dakar pourrait recouvrer la liberté après le procès en appel qui devra débuter, ce mardi 05 juin 2018.  Les souteneurs de « Khaf » restent convaincus de l’ « éligibilité » de leur leader, condamné à 5 ans de prison ferme au terme du procès de la Caisse d’avance ainsi que Mbaye Touré et Cie. Senego s’est entretenu avec Moussa Taye sur la question…

Depuis l’emprisonnement de leur leader, soit cinq (5) ans de prison, on n’a plus observé la hargne qu’affichaient les pro-Khalifa. Ils sont visiblement abattus par le verdict prononcé par le juge Lamotte, mais aussi l’emprisonnement de Barthelemy Dias.

Mais, ces derniers voient renaître une lueur d’espoir quant à la « candidature » de Khalifa Sall aux prochaines élections présidentielles…

Moussa Taye, lors d’un entretien avec senego ce lundi, précise qu’il n’a jamais été question de « laxisme », ni de « mutisme » depuis l’emprisonnement de Khalifa Sall. « Nous avons tours été aux côtés de Khalifa Ababacar Sall. Nous avons, à travers la parole, à travers l’écrit, à travers l’acte manifesté notre soutien à Khalifa A Sall… », tient-il à préciser.  « Demain s’ouvre l’autre partie du procès. Ce sera aussi un grand moment de mobilisation, d’engagement et de détermination pour encore soutenir Kalifa Sall », a poursuivi M. Taye.

Annonçant, dans les prochains jours une grande marche à Dakar, pour continuer le combat « pour non seulement la libération de Khalifa Sall mais aussi de Barthélémy Dias. Il ne faut pas oublier qu’actuellement nous avons deux prisonniers politiques. Ils sont injustement détenus dans les geôles de Macky Sall. Et le combat que nous menons aujourd’hui reste un combat de libération« .

Pour lui, la question de l’éligibilité de leur leader ne se pose pas, « parce que jusqu’à présent il est présumé innocent. Jusqu’à l’épuisement des voies de recours, on ne peut pas parler de fin de procès. Et quelle que soit la volonté du pouvoir d’accélérer ou de bâcler le procès, le procès ne peut pas se terminer d’ici avril 2019. Khalifa Sall sera bel et bien aux élections… »

Par ailleurs, Moussa Taye est  « attristé par la disparition de notre camarade Sambou Oumany Touré, Sg de l’Union régionale du PS de Kaolack. Sa disparition est une grande perte pour le Sénégal, pour Kaolack et particulièrement le département de Nioro dont il est originaire. Il a servi son pays avec dignité. Il fut un militant du Parti socialiste engagé, convaincu…« , a témoigné Moussa Taye qui, au nom de Khalifa Ababacar Sall lui a rendu un « vibrant hommage et prier pour le repos de son âme en ce mois béni de Ramadan« .


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >