Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Procès terrorisme - Matar Diokhané : « J’ai une barbe à la mode… Même Messi en a… »


Rédigé par DakarFlash.com, le Mercredi 2 Mai 2018 || 122 partages || 0 commentaires

Procès terrorisme - Matar Diokhané : « J’ai une barbe à la mode… Même Messi en a… »

Matar Diokhané est toujours devant la barre. Il répond, cette fois-ci, aux questions de Me Mounir Balal. L’accusé, malgré les charges qui pèsent contre lui, n’a pas perdu son humour. Toutefois, se considérant comme un « héro national », il n’a pas manqué de tancer les autorités étatiques qui, selon lui, n’ont rien fait pour ces jeunes sénégalais dont il est à l’origine de leur libération.

« J’ai une barbe à la mode… Même Messi en a…« , des mots de Matar Diokhané qui ont provoqué un fou rire dans la salle. Une façon de rappeler le cliché qu’on prête, d’habitude, aux personnes qui font pousser leurs barbes… « Même en Europe c’est devenu une mode…« , renchérit la robe noire. L’accusé répondait aux questions de Me Mounir Balal qui lui faisait part d’une observation d’un quotidien de la place sur sa barbe « bien fournie« .

« Je suis un patriote et je l’ai prouvé… J’ai joué un rôle déterminant pour faire libérer mes compatriotes des griffes des djihadistes« , s’est glorifié Matar Diokhané qui pointe du doigt les autorités étatiques.

« Les autorités n’ont rien fait pour ces Sénégalais basés à l’Extérieur alors qu’ils sont gracieusement rémunérés par le contribuable sénégalais… Même leurs épouses sont gracieusement rémunérées sans motifs valables… Mes épouses ne sont pas payées et croupissent en prison. Moi non plus je ne suis pas payé comme ces autorités et cela ne m’a pas empêché de tout faire pour que mes compatriotes sénégalais soient libérés des mailles de Boko Haram« .

Il dit s’être sacrifié alors qu’il pouvait perdre la vie. « Certains sont décédés sur place parce qu’ils étaient confrontés à des problèmes de prise en charge… J’ai réussi le plus difficile et si j’étais dans un autre pays je ne serais pas devant la barre, je serais décoré…« , a-t-il déploré. Car, toujours selon lui, s’il n’avait pas pris son courage en deux mains, ces Sénégalais seraient morts, « car ils étaient mal en point… Et c’était même impossible de contacter les autorités sénégalaises…« 


DakarFlash3



Nouveau commentaire :