Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Projet de dépollution de la Baie de Hann: L’appel d’offres lancé ce 30 Octobre 2018 selon le Directeur général de l’Onas


L’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas) a tenu ce mardi 22 octobre, une table-ronde sur le financement des systèmes de prétraitement des effluents industriels dans le cadre de la dépollution de la Baie de Hann. Devant toutes les parties prenantes, le Directeur de l’Onas, Lassana Gagny Sakho informe que tout est fin prêt pour le démarrage du projet et que l’appel d’offres sera lancé le 30 octobre 2018.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 23 Octobre 2018 || 410 partages || 0 commentaires

Projet de dépollution de la Baie de Hann: L’appel d’offres lancé ce 30 Octobre 2018 selon le Directeur général de l’Onas
Face à la dégradation de l’environnement de la baie de Hann liée notamment aux rejets des eaux usées provenant des établissements industriels et des ménages installés le long de celle-ci, le gouvernement du Sénégal avec le concours des partenaires techniques et financiers, a entrepris le projet de dépollution de la Baie de Hann. 

Selon, le Directeur de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (Onas), Lassana Gnany Sakho, « cette rencontre permet de faire un mis en niveau en termes d’information de voir également quels sont les mécanismes de financements qu’on doit trouver pour les industriels ». Avant de poursuivre : « Il y a un volet social très important : 500 000 personnes qui ont des problèmes de santé publique et 500 000 qui n’ont pas accès à un système d’assainissement qui corresponde à leurs besoins. Dans les communes de Hann, Thiaroye, Mbao et une partie très importante de Pikine ».
La structure ne charge de l’assainissement du Sénégal souligne que le traitement des eaux usées industrielles nécessite de la part de chaque industriel, l’installation de système de prétraitement en cohérence avec les objectif du projet.
 
Dans son intervention, M. Sakho informe: « nous sommes dans une logique de lancer appel d’offre ce 30 octobre 2018 et c’est une avancée très significative qui reflète simplement la volonté de l’ensemble des parties prenantes pour que ce projet puisse être réalisé ». 

Concernant les industriels, le patron de l’Onas indique qu’une démarche inclusive est entreprise pour éviter d’impacter négativement la compétitivité des industriels, c’est pourquoi le bureau de mise en œuvre a été présent à cette rencontre.
« C’est le premier système d’assainissement pollueur payeur en Afrique subsaharienne. C’est une avancée significative et ceci montre le leadership du Sénégal en termes d’assainissement », révèle le Dg de l’Onas, qui rappelle qu’il y a aucun doute par rapport à la réalisation de ce projet, « on va l’aboutir, nous allons démarrer ce projet ».
 
De son côté, le maire de la commune de Hann Bel Air prône la concertation entre pour les partenaires financiers, techniques, les collectivités locales impactées par les projets y compris les associations. « Pour un projet d’une telle envergure, Il nous faut un éveil de conscience que les résidents dakarois se réveillent et prennent conscience de leur projet puisqu’on parle de cadre de vie. Ce que nous avons retenu de manière globale est que les collectivités locales concernées par ce projet se réjouissent de l’état d’avancement. Nous retenons également à rassurer nos partenaires » lance le maire de Hann Bel Air. 
leral
 

DakarFlash3



Nouveau commentaire :