Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Projet de loi sur le parrainage : Amnesty International prévient contre l’usage de la force


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 19 Avril 2018 || 85 partages || 0 commentaires

Amnesty International, dans un communiqué reçu jeudi à APA, appelle le pouvoir à empêcher tout usage excessif de la force par les agents de sécurité envers les manifestants, lors du vote par l’Assemblée nationale du projet de loi portant parrainage des candidatures aux élections sénégalaises.
 

« Les autorités sénégalaises doivent protéger le droit de manifester pacifiquement et veiller à ce que les forces de sécurité ne recourent pas à une force excessive lors des manifestations antigouvernementales prévues le 19 avril 2018 à Dakar », souligne jeudi Amnesty International dans son communiqué.

En séance plénière, l’Assemblée nationale doit adopter le projet de loi sur le parrainage qui, s’il passe, obligera tout candidat à une élection au Sénégal à recueillir la signature de 1 % des électeurs inscrits sur le fichier électoral dans sept régions du pays.

En signe de protestation, l’opposition et plusieurs membres de la société civile sénégalaise comptent se retrouver jeudi devant l’hémicycle, même si le préfet de Dakar leur oppose un arrêté daté de 2011 et qui interdit tout rassemblement dans les quartiers du centre-ville.

« Au Sénégal, des manifestations pacifiques de l'opposition ont déjà été interdites de manière arbitraire et dispersées par la police au moyen d'une force inutile et excessive », rappelle Amnesty International.

« Toute personne qui manifeste pacifiquement, relève Amnesty, doit pouvoir le faire sans craindre des représailles violentes de la part des forces de sécurité. La répression brutale des manifestations ne ferait qu'aviver les tensions politiques ».


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >