Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Prostitution clandestine: 8 filles et leur proxénète devant la barre des flagrants délits


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 16 Novembre 2017 || 201 partages || 0 commentaires

Prostitution clandestine: 8 filles et leur proxénète devant la barre des flagrants délits
 
Le réseau présumé de prostitution composé de 8 filles et d'un proxénète devra faire face au juge de la barre des flagrants délits de Dakar aujourd'hui, suite au renvoi vendredi dernier 10 novembre 2017 de l'audience pour vision par le parquet des images et vidéos incriminés. 

Sont poursuivis pour prostitution proxénétisme, complicité de ce chef, détention et diffusion d'images à caractère pornographique, le proxénète Médoune Guèye alias Nino gérant d'une entreprise de sérigraphie, Adja Diakhère Mbodji (24 ans, domiciliée à Yoff Apecsy), Marième Biagui (commerçante, 27 ans, domiciliée à la Sicap Baobap), Rokhaya Diatta (serveuse à Marmiton), Anna Guèye, Penda Faye (commerçantes), Arame Seck (23 ans, domiciliée à la Sicap Liberté 6) et Ndèye Sény Diakhaté (serveuse au restaurant Crystal Palace). Leurs demandes de liberté provisoire rejetées, leurs avocats devront plaider et apporter de solides preuves à la barre pour convaincre le tribunal et tirer leurs clients des mailles de la justice. 

Pour rappel c'est le 27 octobre 2017 que ce réseau de prostitution a été démantelé par la police à la Sicap Liberté 6 Extension. Le cerveau et proxénète Médoune alias Nino, a été retrouvé avec par-devers lui, une tablette de marque Samsung, un appareil photographique de marque Sony contenant plusieurs photos et vidéos des filles citées et dont il a révélé les identités. 

Ils avaient tous reconnu les faits lors de leur interrogatoire préliminaire, excepté Ndèye Sény Diakhaté, copine de Médoune et inculpée pour complicité de proxénétisme. Alors qu'il ressort du procès-verbal d’enquête préliminaire que ce proxénète domicilié à la Patte d'Oie Builders, menait ses activités délictuelles de connivence avec cette dernière, serveuse au restaurant Crystal Palace à Bourguiba. Et durant ces séances, certaines filles se sont photographiées dans des positions à caractère pornographique. 

Par ailleurs, d'autres plus frivoles ont réalisé des films sexuels. "Et ces images et vidéos pornographiques étaient utilisées par Nino pour ferrer de riches clients de Dubaï et du Sénégal. Question d'organiser pour ces derniers des parties de jambes en l'air avec les fille, payées à coups de liasses de billets de banque."
 
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :