Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Prostitution déguisée: La S.U. “nettoie” des salons de massage à Yoff et à Sacré-Cœur


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 19 Mars 2019 || 1637 partages || 0 commentaires

Prostitution déguisée:  La S.U. “nettoie” des salons de massage à Yoff et à Sacré-Cœur
Les hommes du Commissaire Dramé de la Sûreté Urbaine ont investi ce weekend quelques salons de massage de la capitale. Dans le cadre de cette opération de police, plusieurs jeunes femmes dont un homme ont été arrêtés pour les faits d’incitation à la débauche,  proxénétisme et diffusion d’images à caractère pornographique. Les mis en cause ont été cravaté respectivement à Yoff et à Sacré-Cœur, dans des appartements meublés. C’est la Brigade des mœurs et des mineurs de la Sûreté Urbaine qui a mis fin à leurs activités contraire aux bonnes mœurs. La police a dû user de stratagème pour leur mettre la main dessus. Il s’agit entre autres des nommés K.D. Diallo, M. Bivagny (l’unique homme de la bande), D. Coly, C. Tine, F.Bâ, N.F.Diaw et R. Diallo. Soumis au feu roulant des enquêteurs, ils ont tous reconnu les faits qui leurs sont reprochés. A les croire, leur mode opératoire consistait à recruter des prostituées  via le site internet Neexna.com pour des séances de massage qui pouvait se terminer par des rapports sexuels avec la masseuse. Il s’agissait de massage dit Body-Body, massage intégrale ou encore massage plus. Pour le massage plus, le client devrait débourser à la réception la somme de 30.000 Cfa. Le tout était parfois agrémenté par des photos à caractère pornographique. Dans ces salons de massage qui étaient en réalité des maisons closes, les employées étaient payées au prorata des sommes encaissées auprès des clients. Quant à l’administrateur du site Neexna.com, il recevait par Orange Monnaie en moyenne 15.000 Cfa par semaine. Tout ce beau monde a été perdu par l’exploitation d’information sur le net faisant état d’implantation d’appartement meublés entretenant la débauche. Cette bande bien organisée était sous la houlette des nommées  K.D. Diallo et F.Bâ. Ces dernières dirigeaient respectivement les réseaux de Yoff et de Sacré-Cœur. Après avoir été entendu sur procès-verbal, les mis en cause ont été écroués. Au terme de leur délai légal de garde-à-vue, ils ont été tous déféré hier au parquet du Procureur, sauf les nommées C.Tine et D. Coly. Les enquêteurs n’ayant retenu aucune charge contre ces deux jeunes filles, les ont tout simplement relâché. Le site Neexna.com est encore au cœur de ce nouveau scandale.

DakarFlash3



Nouveau commentaire :