Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

RDC : des membres de l'UDPS accusés d'appartenir à la secte Kamuina Nsapu


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 18 Mai 2018 || 148 partages || 0 commentaires

Des membres de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), principal parti d’opposition en République démocratique du Congo, sont accusés par les services de renseignements d’appartenir à la secte Kamuina Nsapu. Ce que le parti dément.

En République démocratique du Congo, opposition et gouvernement se tiraillent de nouveau. L’UDPS a accusé les forces de sécurité congolaises d’avoir “enlevé” des membres du parti et de les détenir de façon “arbitraire”. Selon le communiqué publié par le parti, trois de ses militants sont concernés par ces “enlèvements” : Paul Sokomay (19 décembre 2016), Jacques Ntumba (16 avril) et tout récemment dans la nuit du 8 au 9 mai, Evariste Kalala Kwete, avocat et cadre du parti.

Mais une source au sein de l’Agence nationale de renseignement (ANR) contactée par Jeune Afrique préfère plutôt parler d’arrestations que “d’enlèvements”. Elle avance que les trois hommes sont “impliqués de manière avérée dans le réseau terroriste Kamuina Nsapu”.

Cette milice originaire du Kasaï a mené une insurrection en août 2016 après l’assassinat de son chef Jean-Pierre Pandi par l’armée régulière. Depuis, la milice est en guerre ouverte avec l’armée. L’an dernier, elle a été accusé d’avoir perpétré plusieurs attaques à Kinshasa.

De l’avis de l’UDPS, il s’agit d’un argument fallacieux que le gouvernement congolais utilise dans le seul but de discréditer le parti.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >