Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

ROCAMBOLESQUE AFFAIRE DE VIOL: Il escaladait les murs pour aller violer la fillette de 12 ans


Lanizel Trésor Malack a du pain sur la planche. Cet étranger vivant dans notre pays a été jugé hier pour les délits de viol, détournement de mineure et pédophilie. Il a été condamné à 10 ans de prison ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 6 Décembre 2016 || 2825 partages || 0 commentaires

ROCAMBOLESQUE AFFAIRE DE VIOL: Il escaladait les murs pour aller violer la fillette de 12 ans

Lanizel Trésor Malack croyait peut-être avoir sa femme juste à côté de sa maison. Âgé d’une trentaine d’années, cet étranger établi au Sénégal depuis quelque temps escaladait les murs pour aller passer ses nuits sur la terrasse de la maison d’à-côté avec la petite F. Touré (12 ans).
Les faits se sont déroulés au mois de septembre dernier. Ce jour-là, F. Touré a demandé au sieur Lanizel de lui tenir compagnie sur la terrasse de leur maison. Sans hésiter, celui-ci escalade le mur qui sépare les deux maisons pour aller rejoindre la gamine avec son matelas. Arrivé sur les lieux Lanizel convainc la petite d’entretenir des relations sexuelles avec lui. La fille qui apparemment n’était pas à sa première expérience, obtempère. Heureusement, alors qu’ils étaient en plein dans le jeu de «saï-saï», ils ont été surpris par le père de la fillette. «J’ai constaté que ma fille n’était pas dans sa chambre, je suis alors monté sur la terrasse pour vérifier si elle y était. À ma grande surprise, je l’ai trouvé seule, presque nue, avec le matelas et une chemise d’homme. Quand je lui ai demandé ce qui se passait, elle m’a dit qu’elle a été abusée par le voisin du nom de Lanizel. Le lendemain, je suis allé porter plainte», a témoigné le père de la victime.

Interrogé à la barre sur les faits, la petite F. Touré n’a pas tremblé. Elle est revenue sur le film des évènements, allant jusqu’à avouer avoir couché à plusieurs reprises avec son violeur. «J’étais seule sur la terrasse de notre maison et comme j’avais envie de parler à quelqu’un, je lui ai demandé de venir me tenir compagnie. Quand il est venu, il a commencé à me dire des choses sexuelles avant de me caresser. Il m’a demandé d’entretenir des rapports sexuels avec lui en me menaçant. Prise de panique, j’ai obtempéré et nous avons ainsi fait l’amour… Dans le passé, nous avions à plusieurs reprises eu des relations sexuelles», a raconté la petite fille de 12 ans, qui a reconnu avoir eu à entretenir d’autres rapports sexuels avec un nommé Modou, un jeune tailleur qui travaille à côté de leur maison.

Interpellé à son tour pour donner sa version, le prévenu a balayé d’un revers de main les déclarations de la jeune fille. Lanizel dit ne jamais avoir eu de relations sexuelles avec elle : «Je vous assure que je n’ai jamais entretenu de relation sexuelle avec cette fille. Je la considère comme une sœur. Ce jour-là, elle m’a appelé pour lui tenir compagnie. Comme je passais la nuit sur notre terrasse. Je me suis déplacé pour répondre à sa demande. Mais il n’y a jamais eu de viol», s’est défendu le sieur Malack devant la barre du tribunal.
Déclinant ses réquisitoires, le représentant du parquet a déclaré qu’aussi bien les faits de viol, celui de détournement de mineure que celui de pédophilie sont constants. Pour cela, le maitre des poursuites a demandé au tribunal de condamner le prévenu à 10 ans de prison ferme pour les délits de viol, détournement de mineure et pédophilie.

Plaidant l’affaire, le conseil de la défense a tenté de démolir le réquisitoire du parquet. La robe noire, qui estime que le tribunal ne dispose pas d’assez de preuves dans ce dossier, pour entrer en voix de condamnation, a plaidé une relaxe ne serait-ce qu’au bénéfice du doute. Finalement, après délibéré, le tribunal a décidé de condamner Lanizel Trésor Malack à 10 ans de prison ferme.

Jotay


Dakarflash2



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >