Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Rapport de l'ARMP : Abdoulaye Daouda Diallo utilise l’urgence comme prétexte


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 9 Mars 2018 || 50 partages || 0 commentaires

 

Les acquisitions du ministère de l’intérieur et de la Sécurité publique en 2016 sont marquées par une forte proportion de marchés dévolus au moyen de procédures dérogatoires (entente directe et appels d’offre restreints). Il utiliserait donc la notion de « l’urgence » pour justifier ces procédures.

C’est le triste constat des auditeurs de l’Armp. Lesquels se sont aperçus que « l’urgence est quasiment toujours invoquée à l’appui des requêtes aux fins d’obtention des avis de non-objection pour passer lesdits marchés alors qu’en réalité c’est plutôt le défaut de planification imputable à l’autorité contractante qui en est la cause ».

Donc, on peut affirmer que l’urgence est utilisé comme prétexte pour justifier les procédures d’ententes directes ou d’appels d’offres restreints.

Les auditeurs révèlent aussi que plusieurs marchés sont, soit exécutés par anticipation en violation des prescrits de l’article 44 du Code des Obligations de l’Administration, soit déroulés sur des périodes anormalement longues qui confirment que l’urgence invoquée en amont s’avère en définitive injustifiée.

De plus, indique le gendarme des marchés publics , plusieurs marchés portant sur les mêmes natures d’opérations (acquisition d’enveloppes , d’encre indélébile, de bacs de rangement, communication) ont été passés successivement par la Dge, Daf et/ou la Dage par des procédures dérogatoires et/ou ouvertes, mentionne WalfQuotidien.


DakarFlash3



Nouveau commentaire :