Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Rencontre Idy-Macky: le coup de maître d'Aminata Mbengue Ndiaye


Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 25 Février 2020 || 49 partages || 0 commentaires

Rencontre Idy-Macky: le coup de maître d'Aminata Mbengue Ndiaye
Au moment où toute la classe politique, y compris l’Alliance pour la République (APR), tire à boulets sur elle parce que lui reprochant de vouloir porter le projet d’un « Statut particulier pour Dakar », Aminata Mbengue Ndiaye a réussi la prouesse d’avoir désamorcé, un tantinet, la bombe qu’elle a posée en organisant un hommage spécial à Ousmane Tanor Dieng, regretté secrétaire général du Parti socialiste (Ps). Pendant ces trois derniers jours, le défunt président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) a occupé l’actualité au point d’éclipser la polémique suscitée par les velléités de nommer un administrateur à la tête de la ville de Dakar à la place de l’élection du maire. Cessant le feu le temps d’un week-end, toute la classe politique nationale s’est retrouvée samedi à la maison du Parti socialiste pour honorer le premier président du HCCT. Et parmi l’aréopage de personnalités présentes à la cérémonie d’hommages, il y avait le président de la République Macky Sall, des membres de son gouvernement, la présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), mais aussi des leaders de partis de l’opposition comme Idrissa Seck de Rewmi, Malick Gakou du Grand parti et le Pr Issa Sall du PUR. Cette rencontre à la Maison Léopold Sédar Senghor aura été l’occasion de réunir simultanément les deux premiers de la dernière élection présidentielle en l’occurrence Idrissa Seck et Macky Sall qui sont rarement serré la main depuis la campagne présidentielle de 2012. Ainsi Aminata Mbengue Ndiaye, l’actuelle Secrétaire générale du Ps, a réussi la prouesse d’avoir suscité la rencontre, même fortuite, entre deux ennemis jurés de la scène politique nationale. L’image qui fait actuellement le tour de la toile est celle du président de la République et du Rewmiste en chef, tous les deux arborant de larges sourires comme pour faire tomber le rideau de fer qui s’est dressé entre eux un an après l’alternance de 2012. Cette image de Macky Sall et Idrissa Seck tout sourire renvoie dans sa forme aux fameuses retrouvailles entre le premier nommé et son prédécesseur Me Abdoulaye Wade le jour de l’inauguration de la grande mosquée Massalikoul Jinane. Des retrouvailles rendue possibles par l’entregent du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Un point précieux marqué par Aminata Mbengue puisque Idrissa Seck est connu pour être l’un des plus radicaux adversaires politiques de Macky Sall. Et en ce moment de dialogue politique où le Président Sall a demandé à toute la classe politique de se réunir et de lui faire des propositions allant dans le sens de renforcer la démocratie, réussir à réunir des personnalités politiques que tout oppose relève assurément d’un véritable coup de maître. C’est pourtant ce qu’a réussi la nouvelle patronne du Ps. L’occasion faisant l’opportuniste, le chef de l’Etat n’a pas manqué de lancer un appel pressant à ses opposants présents à la Maison Léopold Sédar Senghor en ces termes : « Je salue mon cher aîné, Idrissa Seck, mon frère Malick Gakou et tous les autres. Je voudrais vous dire qu’au-delà de la diversité de nos trajectoires, nous avons en commun la seule et grande référence qui est ce pays, qui est le nôtre. Cette terre de nos ancêtres. Il (nous) faut bien que toutes les contradictions soient dissoutes dans l’unité autour de la grandeur de notre nation » a-t-il souhaité. Une telle déclaration de Macky Sall a été analysée comme une invite à plus de décrispation car, depuis la nuit de la Présidentielle de 2019, on a senti une sourde radicalisation du leader de Rewmi qui s’est engoncé dans un silence abyssal, à la limite mystérieux. Idrissa Seck va-t-il saisir la balle de la décrispation au bond ? Pour l’instant, les supputations vont bon train sur le sens et la portée de cet appel du président Sall. La personne d’Ousmane Tanor Dieng a été magnifiée parce que, comme l’a affirmé Idrissa Seck, le défunt leader socialiste était un rassembleur qui «n’était pas exclusivement la propriété du Parti socialiste » mais qui « était dans le cœur de tous les Sénégalais et au-delà même dans celui de tous les Africains et aussi de ses camarades de l’Internationale socialiste ». Et le candidat malheureux à la présidentielle de 2019 de conclure qu’« à toutes les échelles où se mesurent la grandeur et la rigueur de l’homme d’Etat, la vision et la clairvoyance du chef de parti, l’élégance vis-à-vis des adversaires, la capacité d’endurance face aux épreuves de la vie, la fidélité et la loyauté en amitié, Ousmane Tanor Dieng a toujours été au premier rang ». En réussissant à rassembler cette brochette de personnalités au sein du temple politique des socialistes, la nouvelle Secrétaire générale du Ps aura pris des galons dans sa nouvelle stature de chef des socialistes. Et même si la poignée de main « chaude » et les rictus de Macky et Idy ne devaient rester que dans les clichés des photos et aussi sur les vidéos des réseaux sociaux, la présidente du HCCT, elle, aura réussi le pari de créer la rencontre entre deux adversaires politiques que tout sépare depuis 2012. Deux adversaires, surtout, que le défunt Tanor aura lui aussi réunis ne serait-ce que l’instant d’une cérémonie d’hommage à sa mémoire. Le Témoin

DakarFlash3



Nouveau commentaire :