Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Retour au bercail : Comment l’Etat compte accueillir Karim Wade


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 28 Décembre 2018 || 695 partages || 0 commentaires

L’Etat du Sénégal est résolument décidé à mettre à exécution sa menace d’envoyer à nouveau Karim Wade en prison, dès qu’il mettra les pieds au Sénégal. A en croire "Walfadjiri" qui donne l’information dans son édition de ce jour, il a déjà mis en place un comité d’accueillir bien spécial en vue de le mettre aux arrêts et l’incarcérer à nouveau derrière les barreaux immédiatement à sa descente d’avion dès qu’il débarque à Dakar. 

Le journal révèle que le procureur spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a adressé une réquisition d’incarcération n°00000003/PS/CREI/FG en date du 22 juin 2018 à la Direction de la police de l’Air et des frontières (Dpaf), dirigée par le Commissaire Abdoul Wahab Sall. Lequel a donné instruction à ses services dans un document dont "Walfadjiri" dit détenir une copie, en ces termes : "ordre nous est donné de mettre en état d’arrestation le nommé Karim Meïssa Wade, né le 1er septembre 1968 de Abdoulaye Wade et de Viviane Vert de nationalité sénégalaise et de le déposer à la Maison d’arrêt d’arrêt et correction (sic) de Dakar". 

L’Etat du Sénégal veut appliquer à Wade fils, la contrainte par corps. Et par cette procédure, il déclare s’appuyer sur l’arrêt de condamnation de la Crei du 23 mars 2015, lequel a été confirmé par la Cour suprême le jeudi 20 août de la même année. Toutes ces décisions de justice condamnent l’ancien ministre d’Etat à payer 138 milliards de F Cfa en guise de dommage et intérêts, pour "enrichissement illicite".

DakarFlash3



Nouveau commentaire :