Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Retraite des magistrats à 68 ans : le Saes exige l’alignement


Le Secrétaire général du syndicat des enseignants du supérieur(Saes), Malick Fall exige au président de la République qui a prorogé l’âge de retraite de certains à 68 ans, la même faveur aux universitaires, sous peine de paralyser l’année universitaire au mois de janvier prochain.

Rédigé par DakarFlash.com, le Mardi 12 Décembre 2017 || 68 partages || 0 commentaires

Le Syndicat  autonome des enseignants du supérieur (Saes) va durcir le ton après les deux jours de grève d’avertissement.  Pour le Secrétaire général du Saes, Malick Fall les universitaires sont victimes d’une  double injustice. «Le président de la République a prorogé l’âge de la retraite de certains  magistrats  de 65 à 68 ans  alors qu’il a refusé cela aux enseignants du supérieur.  Pourtant, le corps des enseignants du supérieur, des magistrats et des Inspecteurs généraux d’Etat sont de la hiérarchie A1 spéciale. Ce sont des formes d’injustice qui vont rendre la situation difficile», dénonce Malick Fall dans les colonnes de "L'AS". 

« Le bureau national du Saes a fait des tournées dans les différentes universités et a organisé une réunion du bureau élargie aux secrétaires général des sections. Comme le gouvernement continue de faire la sourde d’oreille, nous avions décrété 48h (Ndlr, mercredi et jeudi) de grève en guise d’avertissement », souligne-t-il. 

Malick Fall a, par ailleurs, annoncé le dépôt  d’un préavis de grève du Saes dès la semaine prochaine pour chauffer le front social dès le mois de janvier si le gouvernement ne trouve pas une solution au problème. 


Le syndicaliste ne réclame que le respect de l’accord. « Le premier ministre avait demandé en juillet la mise en place d’une commission  technique paritaire pour étudier les modalités d’application de l’accord. Il avait aussi promis à ce propos l’organisation d’une séance plénière pour voir comment mettre en œuvre les résultats. Depuis lors, on n’a pas convoqué la plénière », se désole le secrétaire général du Saes. 

«Le ministre de l’enseignement supérieur avait pris un arrêté pour les chercheurs, mais le document dort dans les tiroirs. Car les professeurs de classe exceptionnelle qui ne font pas plus de 50 sont à l’indice 1068, mais il s’agit d’un indice de grade et non d’un indice de traitement qui n’existe pas. Donc, pour la première fois dans l’histoire, on voit des professeurs titulaires rétrogradés à la retraite à l’indice 1041. C’est une injustice parce que notre avancement est régi par le Cames. C’est inédit dans un monde », dixit Malick Fall. 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 22 Avril 2018 - 15:22 Abdoul Mbaye : "Macky est homme méchant"