Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Révélations : Lancement de son mouvement AGIR, Thierno Bocoum accuse Macky Sall d’avoir placé ses opposants sur écoute


Entre l’ancien député Thierno Bocoum et le parti de Idrissa Seck, la rupture est désormais consomée. Apres avoir démissionné il y a quelques mois du Rewmi où il occupait le poste de chargé de communication, Thierno Bocouym a lancé hier son propre mouvement politique, dénommé Alliance générationnelle pour les intérêts de la République (Agir).

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 16 Décembre 2017 || 76 partages || 0 commentaires

Révélations : Lancement de son mouvement AGIR, Thierno Bocoum accuse Macky Sall d’avoir placé ses opposants sur écoute
L’annonce a été faite hier lors d’une conférence de presse de ses camarades ex-membres du Rewmi qui ont décidé de le rejoindre dans son nouveau combat. Une occasion pour l’ancien député du Rewmi de tirer sur Macky Sall et son régime, qu’il accuse d’avoir placés ses opposants sur écoute. 

Par ailleurs, Thierno Bocoum se dit indigné par les écoutes téléphoniques des opposants par le régime de Macky Sall. « On a mal en tant que citoyens, on a mal en tant qu’humains, de voir notre pays aller vers l’abîme avec en prime, un recul démocratique patent sous le regard hagard du citoyen lambda, qui assiste médusé, à une dictature qui prend forme. 

Et cette dictature, est réelle, et j’en profite pour dire au Président Macky Sall que les services de renseignement sont utiles dans notre pays. Ce n’est pas normal que des opposants soient en permanence sur écoute. Je le dis clairement, s’il ne peut se priver d’écouter ses opposants, qu’il organise ses services de renseignement parce que les fiches qu’il reçoit, nous les recevons aussi. Ce n’est pas un Etat organisé, on ne peut pas écouter les gens, écouter leur intimité et les étaler sur la place publique », prévient le leader du mouvement Agir. 

Et comme pour faire taire tous ceux qui voyaient dans sa démission, une voie détournée pour rejoindre le part au pouvoir, Thierno Bocoum précise : « nous ne saurions nous complaire dans un fatalisme coupable, qui ferait de nous des complices des prédateurs qui nous gouvernent », a fait savoir Thierno Bocoum. 

De surcroît, ajoute-t-il, « une telle posture nous apparaitrait insensée et inconcevable, tant nous avons les moyens d’inverser la tendance. Il nous faut simplement agir. Agir maintenant, parce qu’il est temps. Et c’est donc forts de ce constat amer, que nous vous annonçons la mise sur pied de notre mouvement l’Alliance générationnelle pour les intérêts de la république (Agir) ». 

Au lendemain de sa démission, certains avaient soutenu que Thierno Bocoum avait été reçu en audience par Macky Sall qui lui aurait fait des propositions alléchantes. Des affirmations que l’ancien député avait niées en bloc. « Il n’y a pas eu d’audience au Palais… on veut faire croire aux gens que tout le monde est pareil. Je ne suis pas de ce genre de personnes qui vont trahir et qui vont se faire acheter », avait rétorqué Thierno Bocoum. 





Walf Quotidien 

Dakarflash4



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >