Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Reynders : “Aucune possibilité de voir se mettre en place des majorités avec le Belang ou le PTB”


Les informateurs Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont constaté à travers les différents contacts qu'ils ont eus depuis la semaine dernière, dans le cadre de la mission que leur a confiée le Roi, l'impossibilité de former un gouvernement fédéral avec le Vlaams Belang ou le PTB, ont-ils indiqué jeudi après avoir fait rapport au roi Philippe, qui a prolongé leur mission jusqu'au 17 juin.

Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 6 Juin 2019 || 73 partages || 0 commentaires

Un cordon sanitaire engage depuis près de trente ans les formations politiques démocratiques à ne pas monter dans une coalition avec le Vlaams Blok/Belang. Depuis jeudi dernier, la N-VA se montre ambiguë vis-à-vis de ce cordon sanitaire et en Flandre, le président des nationalistes flamands, Bart De Wever, a reçu à deux reprises déjà en consultation les représentants du parti d'extrême droite, victorieux au nord du pays. 

Les informateurs fédéraux ont eux constaté qu'une très grande majorité des présidents de parti consultés n'entendent pas s'allier au Vlaams Belang. Du côté francophone en tout cas, il s'agit de l'ensemble des présidents de parti consultés, a précisé M. Reynders au cours d'une conférence de presse à Bruxelles. Une majorité de présidents de parti n'entendent pas non plus gouverner au fédéral avec le PTB. 

Les informateurs ont fait leur premier rapport au Roi

"Il n'y a aucune possibilité de voir se mettre en place des majorités dans lesquelles soit le Belang soit le PTB se retrouveraient. Nous avons dès lors tiré la conclusion (de ne pas avoir de contacts avec eux)", a expliqué le vice-Premier ministre MR. 

 

Le Roi a notamment demandé aux deux informateurs de vérifier "les possibilités ainsi que les conditions nécessaires en vue de former un gouvernement fédéral". 

© Photo News

Le choix du cdH

Dans cette perspective, ils avaient notamment reçu le président du cdH, Maxime Prevot. Entre-temps, les centristes ont fait savoir qu'ils iraient dans l'opposition dans toutes les entités. Les informateurs ont dès lors "constaté ce choix". Exit dès lors, le VB, le PTB et le cdH.

Par ailleurs, dès avant les élections, des exclusives avaient été lancées par la N-VA envers le PS et les écologistes et inversement en vue de la formation du gouvernement fédéral. Les informateurs ont rencontré "tous les présidents de tous les partis qui sont en mesure de jouer un rôle pour la formation du gouvernement fédéral en tenant compte de l'attitude des uns par rapport aux autres" et ils ont "entretenu des discussions avec les responsables des négociations dans les Régions et Communautés", a indiqué M. Reynders. 

A cet égard, les informateurs font une différence entre les exclusives qui ont pu être lancées et l'aptitude des formations à répondre à leurs invitations.  “Nous allons continuer à voir dans quelle mesure les formations politiques sont prêtes à venir répondre aux invitations des informateurs. Il y a une grande différence évidemment entre une impossibilité absolue de formation de tout gouvernement et la capacité de mener des discussions avec nous", a conclu M. Reynders sur ce point, précisant que les informateurs poursuivraient en ce sens lors des prochains jours. 


Dakarflash2



Nouveau commentaire :