Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

SERIGNE MBAYE THIAM SUR YAWUZ SÉLIM : ' Quand on( l'État) dirige, on arbitre selon ses intérêts... Le dossier a été rejeté... Ma fille a été exonérée de frais de scolarité '


UBI TEY JANG TEY

Rédigé par DakarFlash.com, le Dimanche 1 Octobre 2017 || 117 partages || 0 commentaires

 
Serigne Mbaye Thiam refuse de tomber dans l'optimisme béat. Le Ubi Tey Jang Tay est un objectif qui ne sera pas atteint cette année à 100%. C'est pourquoi d'ailleurs, il dira dans Grand Jury, que des seuils raisonnables ont été fixés par l'Inspection de l'enseignement et de la formation. Il s'agira, dit-il, de voir fonctionner dès le 9 octobre prochain 30 écoles élémentaires, 10 collèges d'enseignement  moyen et 5 lycées par département, non sans rappeler que le Sénégal compte 8137 écoles élémentaires. ''On ne peut pas l'atteindre à 100%. Le Ubi Tey Jang Tay n'est pas une affaire du ministre de l'éducation. La première année, il y a  une seule école à Dakar qui avait réussi le Ubi Tey Jang Tey... L'année dernière, on avait organisé un séminaire pré-rentrée. Cette année, nous avons fait la même chose. À l'issue de ce séminaire de rentrée, nous avons organisé la deuxième édition des concertations partenariales... Au total 11 rencontres ont été tenues. C'est une rentrée scolaire bien préparée... Le premier mardi de  chaque mois, je me suis engagé à rencontrer les partenaires. '' 

Interpellé sur  les risques de grève, Serigne Mbaye Thiam dira que tout a été mis en œuvre '' pour respecter tous les engagements signés. '' Toutefois, par rapport à la menace brandie par des syndicats de déposer un préavis de grève dès l'ouverture des classes, le ministre dira que '' ce n'est pas envisageable '', non sans signaler qu'assujettir la paix scolaire au paiement d'indemnités de logement serait de nature à compliquer la situation, étant entendu que ''ces indemnités ne sont  pas inscrites dans le budget 2018." 

AFFAIRE YAVUZ SÉLIM 
Invité à se prononcer sur la crise qui secoue Yavuz Sélim, le ministre Serigne Mbaye Thiam n'a nullement choisi d'y aller avec le dos de la cuillère. Pour lui, le  communiqué du 7 décembre 2017 a été clair dans son contenu en exigeant de l'association Baskent  Egetim de cesser toute activité au sein de cette école. Par conséquent, dit-il, '' les parents, en inscrivant leurs enfants,  savaient pertinemment  que l'autorisation a été retirée. '' Le ministre de rappeler que ''  lorsqu'il y a un changement de déclarant responsable, il faut déposer une demande. ''   Or, précise-t-il, '' le dossier déposé est rejeté.  Ils ont démarré avec une école qui n'a pas de déclarant responsable. Cela ne concerne pas seulement Yavuz Sélim... L'Association Baskent Egetim ne peut pas intervenir dans l'école... L'État aurait pu être l'administrateur provisoire. '' 

Serigne Mbaye Thiam de confier que l'Etat n'est jamais obligé de motiver au grand public ses décisions. ''Il ya des décisions que l'État prend et qui ne sont pas portées à la connaissance du public. À un moment donné, il faut faire confiance à son État. Quand on dirige, on arbitre selon ses intérêts... La décision de fermer Yavuz Sélim n'a rien à voir avec la décision de justice attendue le 9 octobre '', précisera-t-il en passant. 

SUR LA RÉVÉLATION DE MADIAMBAL 

Au Grand Jury de dimanche dernier, Madiambal Diagne, se rappelle-t-on,  avait révélé que Serigne Mbaye Thiam ne payait pas les frais de scolarité de sa fille au niveau de Yavuz Sélim. Une révélation que le ministre trouvera inélégante et particulièrement​ déformée. 
'' Il y a des informations qui ne sont pas plausibles. '' Il dira que sa fille a réussi avec brio en juillet 2014 à l'entrée en sixième. Elle faisait partie des 150 meilleures filles du pays. Une performance qui permettait à cette dernière de postuler pour une place à Mariama Bâ. Seulement, confie le ministre, mademoiselle Thiam a échoué aux tests. '' Si je voulais économiser des sous, elle serait admise à Mariama Bâ''. 


Visiblement ahuri par la révélation de Madiambal, Serigne Mbaye Thiam de se réserver le droit de rétablir la vérité des faits. '' À cause de ses bons résultats, Yavuz Sélim a dit : on l'exonère des frais de scolarité, mais elle doit venir payer des frais d'inscription.  Si c'était pour avoir un traitement de faveur du ministère, ils se sont trompés.  Il y a des enfants qui ne sont pas mes enfants, je leur paie leurs frais de scolarité. C'est pas élégant ce qu'ils ont fait. Personnaliser le débat jusqu'à mêler ma fille n'est pas élégant. Ma fille a bien supporté... Aucun Sénégalais doté de raison ne doit croire que j'ai bénéficié de passe-droits pour sa scolarisation'', conclura -t-il à ce propos. 

Dès l'entame de l'émission, Serigne Mbaye Thiam avait tenu à présenter ses condoléances aux familles d'Amady Kébé et d'Aissata Dia, Inspecteurs de l'enseignement décédé à 60 kilomètres de Linguère en provenance de Matam où ils étaient en mission.
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :