Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Six gigolos qui satisfaisaient les libidos des «driankés», arrêtés


Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 17 Février 2018 || 657 partages || 0 commentaires

Âgés entre 24 et 39 ans, six jeunes hommes vivant à Dakar et dans l’intérieur du Sénégal, qui entretenaient des rapports sexuels honorés par leurs clientes, viennent d’être entendus au tribunal et déférés au Parquet par la Brigade des mœurs de Sûreté urbaine de Dakar.

Encore, beaucoup de dégradations des mœurs causées par la magie du Net. Ce dernier considéré comme une maison de passe, semble être un bon lieu de prostitution. Des sites pornographiques locaux, encore une salle affaire qui suscite des débats dans tous les coins et recoins du Sénégal.

Cette fois-ci, se sont les limiers du commissaire Dramé de la Sureté urbaine de Dakar qui ont divulgué et éclairci l’existence d’un site de la place «N….com», conçu dans le but de publier des vidéos et des photos pornographiques. Les enquêteurs ont mené des investigations concernant cette affaire, par le biais de ce site pornographique, et ont trouvé sur leurs profils respectifs quelques contacts téléphoniques et e-mails. En plus, des «driankés» qui ont publié dans le but de proposer des rapports sexuels tarifés.

Les hommes du commissaire Dramé ont relevé tous les contacts trouvés dans ce site, seul 6 étaient joignables. Par la suite, ils ont essayé de retracer tous les numéros afin de procéder à des localisations. Ils ont ensuite contacté Sidy Diop qui avait conclu un rancard avec une cliente qu’il devait retrouver dans une auberge de la Médina. Après, c’est au tour des nommés Adama Sow, Mamadou A. Ndiaye et Aliou Coly, d’être appréhendés à l’hôtel «Pa», par les hommes du commissaire Dramé. Et enfin, le dernier des leurs, Mamadou Diakhité, interpellé à l’hôtel «G…R» située sur la Vdn.

Notons que ces hommes sont tous entendus et ont avoué qu’ils ont tous été contactés par une seule «drianké» qu’ils ont eu à connaitre dans ledit site sous le pseudonyme de Mya. Pour le dernier, Papa Ndiaga Seck, il a été arrêté à l’hôtel «La Corn…» où il était sur le point d’entretenir des relations sexuelles avec sa compagne.

Tout ce beau monde placé en garde à vue, a été déféré hier au Parquet de Dakar, rapporte L’Observateur.

Par Souleymane Barry


Dakarflash2



Nouveau commentaire :