Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Soudan du Sud : l'enfer des camps de déplacés, le suicide comme alternative


Rédigé par DakarFlash.com, le Jeudi 29 Mars 2018 || 52 partages || 1 commentaires

 

Le Soudan du Sud vit les horreurs de la guerre depuis maintenant quatre longues années. Ce pays, qui a obtenu son indépendance en 2011 après une longue guerre menée contre le Soudan, semble désormais abonné à l’actualité de la guerre et à son corollaire de meurtres, viols, et autres crimes contre l’humanité. Regard sur la vie plus qu’improbable des déplacés Sud-soudanais dans un camp, où le suicide est pour certains la seule voie capable de les libérer de la folie des Hommes.

Ayak est l’un de ces déplacés. Elle vit dans le camp de Protection des civils (PoC), situé non loin de Malakal (nord), qui compte jusqu‘à 24.000 personnes. Ce camp, qui était jadis un centre économique prospère, a sombré dans la désolation pour cause évidente de guerre. Cette femme, qui a perdu ses quatre frères, a vu son fils âgé de seulement 19 ans se faire tuer. Pour une mère, être témoin de la mort de son enfant est forcément un drame traumatisant.

Agée de 44 ans, Ayak, qui a aussi perdu son mari, vit sous un amas de sachets plastiques qui lui sert de maison. Pendant la saison des pluies, la situation des déplacés, déjà non-enviable, empire et pour cause ; le sol, poussiéreux en saison sèche, devient boueux et les odeurs insupportables des latrines, remplies, se répandent un peu partout.

Quand j'ai pensé à la vie de mes proches et à leur mort, j'ai décidé de prendre ma propre vie.

Ayak, en larmes, a pensé au suicide comme échappatoire : “quand j’ai pensé à la vie de mes proches et à leur mort, j’ai décidé de prendre ma propre vie.” Mais elle n’y est pas parvenue. Ayak n’est pas la seule à avoir pensé au suicide pour soulager sa peine. Dans le camp de déplacés où elle vit, ils sont nombreux à y avoir recours, ou à l’avoir essayé.


DakarFlash3




1.Posté par Diaw le 29/03/2018 22:32
Honte, honte à l'Afrique, l'Afrique me fait dégoûter la vie .

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >