Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

Syndrome du 23 juin - 19 avril, jour de tous les dangers


Rédigé par DakarFlash.com, le Vendredi 13 Avril 2018 || 129 partages || 1 commentaires

L’opposition a annoncé ce jeudi une nouvelle plateforme appelée «Front démocratique et sociale de résistance nationale contre les manipulations constitutionnelles et électorales au Sénégal».  Cette nouvelle plateforme regroupe toutes les forces politiques de l’opposition dont le mouvement And Dolel Khalifa, And jef, Bokk Guis-Guis, Act, FSDBJ, Pastef, Pds, Pur, PTP, Tekki, République des valeurs…, ainsi que des organisations syndicales.
 

Le Front démocratique et social a saisi l’occasion pour annoncer une marche à la place Soweto ce 19 avril pour protester contre le vote de la loi sur le parrainage. L’annonce a été faite ce jeudi lors de la rencontre des membres de l’opposition au siège du parti Bokk Guis-Guis dirigé par l’ancien maire de la capitale, le libéral, Pape Diop.

Par ailleurs, ces forces vives de l’opposition se sont mises d’accord autour de 10 points parmi lesquels: la bataille résolue contre toute volonté du pouvoir d’imposer un coup d’état, l’opposition résolue au pillage des ressources du pays, la distribution transparente des cartes électeurs, un audit indépendant du processus électoral, un code électoral expurgé de modifications honteuses, la baisse significative de la caution et l’instauration du bulletin unique à la présidentielle 2019.

Le Front démocratique et social a rejeté avec fermeté le projet de loi sur le parrainage considéré comme « une manipulation de la constitution ». De l’avis de Mamadou Lamine Diallo, secrétaire général du mouvement Tekki, le Sénégal ne peut être conduit par la dictature. « Si Macky Sall fait du forcing, nous ferons face avec la population sénégalaise et nous ferons un nouveau «Touche pas à notre constitution », dit-il. Ainsi, compte tenu du tollé causé par le projet de loi,  Me El Hadj Diouf suggère au régime de laisser librement le peuple sénégalais le soin d’accepter ou de rejeter le dit projet de loi. « Personne ne peut imposer sa volonté au peuple. Seule la volonté populaire est souveraine. Le pouvoir doit avoir le courage de laisser le peuple refuser cette loi », dit-il. La démarche du front démocratique et social est d’arriver, si possible, à un dénouement pacifique de la situation actuelle du pays. « Nous ne voulons que la paix et la stabilité sociale dans ce pays, car nous aimons le Sénégal », déclare Mamadou Diop De croix.

Toutefois, le Secrétaire général de And jef a tenu à affirmer que le président Sall a l’intention de s’accrocher au pouvoir de gré ou de force. «Il n’a nullement l’intention de reconnaitre sa défaite durant les élection présidentielle », soutien De croix.

Pour mémoire le président Macky Sall et ses alliés de la majorité ont l’intention de faire voter une loi sur le parrainage en vue de l’élection présidentielle de 2019. Majoritaire à l’Assemblée nationale, ils pourront faire passer  cette loi contre laquelle, l’opposition est vent debout parce qu’elle juge que c’est une stratégie pour éliminer certains candidats qui pourraient donner des sueurs froides à Macky Sall  lors de la Présidentielle.

Ibrahima DIENG


DakarFlash3




1.Posté par ZEINA le 13/04/2018 13:00

appel 784219579 / 781701388 / 781701382 Cc mes loulous envie d un massage paradisiaques
pour une halte détente après une dure journée de travail venez découvrir
la sensation du nuru massage et vous auriez la possibilité de bénéficier à des massages variés ou vous et moi fusionneront
dans l intimité l ambiance la discrétion et l hygiène Doux - relaxant - tonifiant - sportif - Lomi Lomi - Massage sénégalaise



Nouveau commentaire :