Menu
DakarFlash
DakarFlash.com

THIERNO BOCOUM À TOUBA - ' Avons-nous élu un Président de la République pour qu'il soit un agent commercial au service d'une multinationale ? '


"Nous sommes venus présenter nos condoléances à Serigne Mountakha Mbacké suite au rappel à Dieu de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké, mais encore renouveler notre acte d'allégeance parce que nous faisons partie de la communauté..."

Rédigé par DakarFlash.com, le Samedi 3 Février 2018 || 77 partages || 0 commentaires

 
Voilà qui a servi d'introduction à Thierno Bocoum ce vendredi dans l'enceinte de la résidence Khadim Rassoul, face à la presse. L'ancien député était dans la cité religieuse à la tête d'une délégation de AGIR pour rencontrer le nouveau Khalife Général des Mourides, solliciter des prières et démarrer officiellement sa tournée. 


Une occasion solennelle pour le leader politique de faire une plaidoirie à l'encontre de la franc-maçonnerie et de l'homosexualité qui, regrette -t-il, commencent vertigineusement à gagner du terrain au Sénégal. "Nous avons des principes qui ont été sauvegardés et qui nous ont été légués par des guides religieux  qui sont dans ce pays. Aujourd'hui si on parle de franc-maçonnerie, d'homosexualité, c'est parce que nous avons délaissé nos valeurs  et manqué de prêter une oreille attentive à ce qui se passe à Touba, Tivaouane, dans les autres villes religieuses . Parce qu'il faut qu'on cherche à avoir une identité d'abord avant de s'ouvrir aux autres et aujourd'hui nous devons continuer à rechercher cette identité avant de nous ouvrir. Ce que nous voyons à Touba nous montre que nous n'avons pas besoin d'aller voir ailleurs. Nous devons inculquer aux populations les valeurs ancestrales. Nous considérons que si nous nous arc boutons sur nos valeurs, nous ne serons pas victimes de ce qui se passe ailleurs." 


Interpellé sur la visite du Président Emmanuel Macron, Thierno Bocoum profitera de la brèche pour servir au Président Macky Sall un réquisitoire fort épicé. Pour lui, entre Macron et Macky, il y a une différence dans les objectifs et les méthodes. 

"Le Président Macron, fait-il entendre, est un Président élu par les Français. Il a été d'ailleurs bien élu. Et comme nos traditions l'imposent, nous devons l'accueillir. Le problème ne se situe pas à ce niveau. S'il y'a des intérêts à défendre, le Président Macron va défendre les intérêts de la France parce qu'il a été élu par les Françaises et les Français. Nous,  ce que nous devons faire c'est trouver des dirigeants qui sont capables de défendre les intérêts de leurs populations, qui n'ont pas le complexe de défendre ​les intérêts de l' Afrique, qui ne vont pas se comporter comme des membres d'un Gouvernement de l'Occident et qui sont des exécutants. C'est cela qui est inacceptable et qu'il faut voir de près." 


Se voulant davantage précis dans son discours, Thierno Bocoum haussera le ton, non sans oublier de poser un certain nombre de questions aux Sénégalais . "Aujourd'hui, il faut le dire, dans notre pays nous n'avons pas un président de la République qui défend les intérêts de la population. Pensez-vous normal qu'un Président de la République puisse prendre l'avion Présidentiel, puisse utiliser les deniers de l'État, aller dans un pays étranger, se photographier avec les ouvriers d'une entreprise  et porter la casquette qui a le logo de cette entreprise ? Avons-nous élu un Président de la République pour qu'il soit un agent commercial au service d'une multinationale ?" 


Et c'est lui qui donnera la réponse à ses interrogations sans  y aller avec le dos de la cuillère. "Le problème, c'est que justement , nous n'avons pas des dirigeants qui mettent en avant les intérêts des populations car, au même moment, le secteur privé est massacré et sacrifié. Nous disons très clairement que nous ne sommes pas contre la France, la Chine ou les États-Unis." 


Des accords qui seront signés entre les Présidents Macron et Sall, l'ancien parlementaire exigera transparence et profits dans les deux sens. '' Il faut nécessairement que dans les discussions, il y ait une relation gagnant-gagnant. Il n'est plus question dans notre pays qu'on nous parle seulement d'accords, de leurs intitulés. Il faut qu'on nous parle de la nature des accords, du contenu​. Et, cela est au nom du principe de la transparence... Les Occidentaux ont intérêt que l'Afrique se développe. Les terroristes continuent de recruter en Afrique! '' 


Thierno Bocoum d'inviter les Sénégalais à garder l'œil ouvert, continuellement...
 

Dakarflash6



Nouveau commentaire :